Manifestation des femmes de Moroni / Le mouvement continue

 

fmm

Les mères de Moroni continuent de manifester et crier leur colère face à l’absence d’eau et d’électricité, cela malgré un semblant de retour à la normalité. Les organisatrices du sit-in de la place Badjanani entendent continuer de revendiquer le droit pour tous, à une vie décente.

Les femmes de Moroni, renforcées par leurs sœurs des autres régions de l’île, ont répondu massivement à l’appel du mouvement de contestation qui dénonce l’absence d’eau et d’électricité. Toutes se sont retrouvées à la place Badjanani, épicentre du mouvement. Samedi matin, le mouvement, qui s’était quelque peu effrité après des semaines d’intenses activités, a maintenu son rassemblement hebdomadaire, causant une perturbation de la circulation.

Les femmes de la capitale dénoncent le manque d’eau et d’électricité et appellent à une vie décente pour toute la population. Les prières psalmodiées en chœur par les manifestantes finissent de rendre compte de leur détermination.

Depuis quelques jours, un semblant d’amélioration de la fourniture d’eau et d’électricité pointe le bout de son nez. Simple coïncidence ou réelle volonté des autorités à prêter une oreille attentive aux revendications légitimes de ces femmes ?

Les organisatrices en tout cas, ont envie de croire que la mobilisation y est pour quelque chose mais exigent des solutions pérennes. Une marche a suivi jusqu’à la Place de l’Indépendance, où des banderoles sont déployées face au Ministère des Finances.

« On veut de l’eau et de l’électricité en permanence », a indiqué madame Djalim, une des organisatrices du mouvement. Toutes entendent poursuivre le mouvement, jusqu’à obtention de solutions durables pour tous.

Maoulida Mbaé/LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*