Marché d’Esclaves en Libye : le Sénégal “dénonce et condamne avec fermeté ” 

Sénégal:  Les États Africains ont commencé à réagir suite à la vente des noirs africains en Libye. Les voix montent de partout. La vente des esclaves africains qui se déroule en Libye ne laisse indifférent personne. Cette fois-ci, c’est le gouvernement sénégalais, qui hausse le ton et dénonce avec la dernière rigueur et condamne de la manière  la plus ferme, cette injustice qui se déroule en Libye.
C’est à la faveur d’un communiqué, que le gouvernement sénégalais a exprimé son ras le bol vis-à-vis de cette atrocité : « Le gouvernement de la République du Sénégal dénonce avec vigueur et condamne de la manière la plus ferme ce trafic d’êtres humains qui constitue une grave offense à la conscience de l’humanité », peut-on lire dans un communiqué de la présidence de la République.

Par ailleurs, le gouvernement du Sénégal, engage les parties prenantes pour qu’une enquête soit ouverte sur cette affaire de traite d’êtres humains : « Le Sénégal engage les autorités libyennes compétentes, ainsi que l’Union Africaine et l’Organisation des Nations unies, à diligenter sans délai une enquête sur cette pratique d’un autre âge afin que toutes les dispositions soient prises pour y mettre fin », a-t-on écrit dans le communiqué.
Pour rappel, plusieurs autorités africaines notamment les présidents de l’UA et de la CEDEAO, se sont prononcés sur cette injustice de la vente aux enchères des jeunes africains en Libye et ont dénoncé avec la dernière rigueur, cette pratique macabre et sanguinaire qui a lourdement marqué l’histoire du continent africain dans le passé.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*