Marchés « spécial Ramadan » à Kalaweni L’initiative de la CCIA tourne au fiasco

La CCIA Ngazidja et le commissaire à la production ont menti. Ils avaient promis en présence du commissaire central de la police de Ngazidja, d’ouvrir à Moroni un marché spécial ramadan à la place Kalaweni dès le 27 mai dernier jusqu’au 25 juin prochain. Les consommateurs déplorent cette promesse non tenue.

 

S’agit d’une faute technique ou d’un mensonge ? se demande la rue. La Gazette a constaté un marché désert, où est érigée une quinzaine de tentes complètement à l’abandon. Pourtant lors d’une conférence de presse, le président de la chambre de commerce avait promis d’ouvrir, en partenariat avec le commissariat à la production de Ngazidja, trois marchés ramadan dans la capitale Moroni. Mais « hélas, nous ne voyons rien », se désole Adabi Said Salim que nous avons interrogé à la place de l’indépendance hier matin.

En effet, avant l’arrivée du mois de Ramadan, le président de la CCIA a tenu une conférence de presse, en présence du commissaire à la production de Ngazidja, au cours de laquelle ils annonçaient conjointement l’ouverture à Moroni des marchés spécial ramadan. Et dans la liste, figure celui de la place « Kalaweni ». Abdou Soibour Abdillah avait rassuré que du « 27 mai au 25 juin, place de Kalaweni­Mtsanagani » abritera ce marché, avec une banderole brandie derrière les conférenciers.

Hélas, deux semaines après, rien n’a été fait. A la place Kalaweni, tout le monde constate  des tentes vides sans aucune activité à l’intérieur.

« Ce ne sont que des mensonges », juge Absoite Halifa, un étudiant de 3eme année LEA. « C’est comme ça aux Comores, les autorités ne cessent de nous balancer des promesses sans lendemain », regrette Adina Youssouf, chauffeur de taxi de la ligne Moroni Itsandra. Il dit ne pas comprendre pourquoi cette promesse n’a pas été tenue, et espère que « les responsables de la chambre ce commerce ainsi que le commissaire à la production viendront nous expliquer le pourquoi », dit­il.

 

 

Ibnou M. Abdou/LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*