Mariama Madi Mnamdji: Une militante, scientifique

wpid-screenshot_2016-02-08-10-08-06-1.png

Mariama Madi Mnamdji est une scientifique engagée dans la recherche aux Comores. Manager des données sismiques, professeur d’anglais scientifique, la jeune femme est coach de fitness mais aussi militante dévouée pour le retour de Mayotte. Elle est la première comorienne du cercle très fermé des Jeunes scientifiques du Centre International de Données en Autriche.

image

Petite de taille mais forte de caractère, Mariama Madi Mnamdji ne passe pas inaperçue. Son ouverture d’esprit et son engagement pour son pays, font d’elle une personne remarquable. La trentaine, cette jeune femme formée à Madagascar est « la gardienne » du volcan Karthala à partir du CNDRS. Elle veille au quotidien les mouvements de ce « monstre » pour prévenir notamment d’éventuels agissements dans le souci de protéger la population. « Je contrôle les activités sismiques autour de nos îles, de la région et voir même dans tout le globe dans le cas où un évènement de grande importance nous intéresse », indique celle qui prévoit un doctorat dans le domaine sismique à partir d’une validation des acquis. Et Mariama Madi ne se limite pas aux Comores. Elle représente le pays au Centre International des Données, une institution des Nations Unies qui a comme siège en Autriche. D’ailleurs, elle est la première participation comorienne en tant que conférencière dans l’évènement « Science et Technologie » à Vienne. Une participation décisive car Mariama est sélectionnée par la CTBTO-Centre International de Données sur un projet de « Recherche pour les Jeunes scientifiques et Ingénieurs 2014-2015 » parmi 10 jeunes du monde.

Signe que Mariama est une femme active, elle ne se repose pas après ses activités professionnelles du Centre Nationale de Documentation et de Recherche Scientifique. Dans ses heures perdues, Mariama est coache de fitness. « A part être scientifique, il y a énormément de sujets qui me préoccupent, notamment la question de la femme et son bien-être. A travers le sport, en tant que coach associée au Taebo-Fitness, j’aide les femme en difficultés pour les redonner espoir », martèle cette ancienne assistante de Travaux dirigés de géologies à l’Université des Comores. C’est justement dans cette même université que Mariama a longtemps enseigné l’Anglais au niveau de l’American Corner. « Jeune voulant aller loin dans le domaine de la recherche et de l’expérience professionnelle, j’ai atterri à l’American Corner en tant que Volontaire à la Bibliothèque, enseignant d’Anglais puis Manager des programmes et Assistante coordinateur », se souvient-elle.

Militante pour le retour de Mayotte, Mariama est aussi passionnée d’art et de peinture. « Lorsque je suis plongée dans ma peinture, je laisse parfois apparaître le thème des viols, avec beaucoup plus d’inspiration au phénomène Mafoura », indique Mariama qui demande aux femmes « d’être forte et se battre pour se bâtir une place car cette place, on l’offre jamais ».

Salwa Mag

1 commentaire sur Mariama Madi Mnamdji: Une militante, scientifique

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*