Marine Le Pen refuse de se voiler et annule sa rencontre avec le Grand Mufti du Liban

La candidate d’extrême droite à la présidentielle en France Marine Le Pen a refusé ce mardi de porter le voile pour rencontrer le Grand Mufti de Beyrouth au Liban. Un geste qui a provoqué l’annulation de la rencontre…

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

En visite au Liban pour soigner sa crédibilité internationale, la candidate du Front National à l’élection présidentielle, Marine Le Pen, devait rencontrer le Grand Mufti du Liban, le cheik Abdellatif Deriane. Elle a cependant préféré annuler sa rencontre avec le Mufti, plutôt que de porter le voile en sa présence.

« La plus haute autorité sunnite du monde n’avait pas eu cette exigence, par conséquent je n’ai aucune raison de… Mais ce n’est pas grave, vous transmettrez au Grand Mufti ma considération, mais je ne me voilerai pas », a dit Mme Le Pen, qui est repartie aussitôt.

Marine Le Pen faisait référence à sa visite de mai 2015, en Egypte, où elle avait rencontré Ahmed al-Tayeb, le grand imam d’Al-Azhar au Caire, sans porter le voile.

« La plus haute autorité sunnite du monde n’a pas eu cette exigence », a indiqué Mme le Pen.

Le service de presse du Grand Mufti aurait pourtant averti l’équipe de Marine Le Pen de la nécessité de porter le voile pendant cet entretien.

La patronne du FN est au Liban jusqu’à ce mardi après-midi. Elle doit encore rencontrer le patriarche maronite Bechara Raï et le chef du parti des Forces libanaises Samir Geagea.

Sputnik

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*