Marseille : un franco-comorien tue un homme à cause d’une sacoche

Vers 17 h 30 hier, un homme de 27 ans a été poignardé.Le meurtrier présumé a été rapidement arrêté

C’est une scène d’une rare violence qui a soudainement figé la foule. Un déferlement d’insultes, de cris, de coups, qui a fini dans un bain de sang. Parce que l’auteur présumé de ce meurtre était armé d’un couteau qui a transpercé le thorax de sa victime. L’individu, grièvement atteint, a alors descendu, titubant, la rue Moustier (Marseille 1er) , a fini par être pris en charge par des passants qui l’ont soutenu jusqu’à entrer dans la pharmacie de la rue. Mais les marins-pompiers et les médecins du Samu n’ont rien pu faire pour réanimer cet homme de 27 ans, d’origine brésilienne.

Alors que son visage avait été clairement isolé sur les images de vidéoprotection, l’auteur présumé, qui était recherché par des dizaines de policiers, a été interpellé vers 19 h 30 à la gare Saint-Charles par les fonctionnaires du service interdépartemental de sécurisation des transports en commun (SISTC). Selon nos sources, il était encore porteur d’un couteau et n’a opposé aucune résistance.

À cause du vol de sa sacoche ?

C’est la brigade criminelle de la police judiciaire qui est chargée de reconstituer le film de ce drame et de comprendre pour quelle raison cet homme a été tué. Selon nos informations, l’auteur présumé des coups, d’origine comorienne, pourrait avoir été victime du vol de sa sacoche, durant les heures ou les jours précédents.

Hier en fin d’après-midi, il aurait aperçu, en déambulant dans le quartier, son bien au cou de l’homme auquel il ne restait alors que quelques minutes à vivre, accompagné d’un ami. En infériorité numérique, l’auteur serait alors allé chercher un couteau, aurait porté un coup de couteau à l’individu en question ainsi qu’à son ami, touché à un avant-bras.

Laprovince.com

Titre modifié

3 commentaires sur Marseille : un franco-comorien tue un homme à cause d’une sacoche

  1. j’espère M. Peyre qu’il y a pas d’ironie dans la façon dont vous le dites car il se trouve que 40% des voleurs et des délinquants sont bien mahorais (donc pas deux poids deux mesures)

  2. Qu’il prenne le maximum. Vous parlez d’un sacoche pas de voiture de luxe, pas une grosse somme d’argent. Voilà, une fois encore, des grands comoriens, souvent nés à Marseille, se comportent de la façon la plus abjecte : vols à main armée, ventes de produits stupéfiants et enfin crimes. Cela n’honore pas les mamans et les papas comoriens qui s’en foutent de l’éducation de leurs enfants malgré ce qu’ils ont reçu de leur parent et de ce qu’ils savent des Comores en terme de comportement et de respect permanent. Tout ce beau monde devrait rentrer aux Comores aux lieu de pourrir la vie des Français et des gens qui aspirent à vivre tranquillement

Répondre à AHMED Omar Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*