Maternité : aider les femmes à accoucher dans de bonnes conditions

Environ deux cents femmes des villages de la région de Bambao, déclarés zones sinistrées lors des dernières intempéries du mois d’avril dernier, reçoivent des kits d’accouchement dans le cadre des activités de suivi des femmes enceintes de l’Unfpa au niveau communautaire. Confiée à la l’Association comorienne pour l’enfance et le développement communautaire (Cedac), l’activité se déroule depuis lundi sous la supervision de la direction de la santé de Ngazidja.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

“Nous sommes venus vous rendre visite et vous témoigner de notre volonté de poursuivre le programme à travers lequel nous sommes liés à savoir le suivi des grossesses des femmes enceintes“, a déclaré un dirigeant du Cedac aux femmes enceintes de Vuvuni, présentes sur les lieux de la remise des kits hier, mardi. Cette opération constitue une suite à l’approche initiée depuis 2010 par des agences du Système des Nations unies aux Comores pour réduire sensiblement la mortalité maternelle en impliquant la communauté dans la lutte pour le changement de comportements en matière de santé de la reproduction et de la maternité sans risque.

Des membres de la communauté désignés comme agents de santé communautaires ont été formés à cet effet et ce sont eux qui assurent le suivi des femmes enceintes par des messages de sensibilisations et des conseils d’orientation. “L’examen de notre registre indique que, de plus en plus, les gens prennent conscience de la nécessité de s’adresser aux centres de soin en cas de grossesse, mais il faut continuer le travail“, estime un agent de santé communautaire de Vuvuni, Mariame Mzé Mbaba.

Elle évoque le cas d’une fille de 15 ans qui a porté sa grossesse jusqu’à terme sans que sa famille l’ai remarqué. “Elle a accouché à domicile et le matin, j’ai tenté de convaincre la famille de l’amener à l’hôpital pour consultation mais apparemment cela n’a pas été fait“, a-t-elle déploré.

Dans les trois villages visités mardi, la plupart des femmes enceintes ont déclaré ne pratiquer aucune méthode contraceptive. Elles répondent présentes aux rendez-vous prescrits dans leurs carnets mais ignorent combien de consultations prénatales obligatoires elles sont supposées subir avant l’accouchement.

A six mois de grossesses, une femme enceinte a affirmé n’avoir pas encore commencé sa vaccination. A-t-elle fini sa dose ou son médecin a omis de la lui prescrire? ““On m’a rien dit, je n’en sais rien“, répond-t-elle. Cependant, malgré ces quelques interrogations, on peut dire que l’action des agents de santé communautaire est plutôt appréciée par la majorité des villageois.

Saminya Bounou

1 commentaire sur Maternité : aider les femmes à accoucher dans de bonnes conditions

  1. Le saviez vous ?
    Suite à un rapport de travail éffectué aux Comores pendant dix sept mois,la diaspora comorienne de France a crée l’association MCF dont le but est de prendre en charge une partie ou la totalités des dépenses liées aux besoin de santé de leur famiiles restées au pays. A travers le projet « santé pour tous » la MCF appelle tous les comoriens de France à prendre part à cette structure reconnue aussi bien en France qu’aux Comores afin de permettre à leur familles(population comorienne)de bénéficier du premier droit fondamental de tout peuple, le droit à la santé
    Pour plus d’info: I.Abdallah 06 10 41 89 79 mcf.99@hotmail.fr http://www.mutuellecomores.com

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*