Mayotte : 270 étudiants comoriens ne pourront pas suivre des études supérieures

Plusieurs étudiants comoriens qui se trouvent à Mayotte vont être privés d’études supérieures. Ils ont eu le bac et d’autres sont déjà en licence. Selon nos confrères de Mayotte première, ils seraient en situations irrégulières et ils sont bloqués à Mayotte.

270 étudiants comoriens se sont réunis à Mamoudzou. Ils dénoncent les conditions difficiles d’accès aux études supérieurs en métropole, du fait de leurs situations irrégulières sur le territoire. Ils descendront dans la rue jeudi prochain pour dire leur désarroi.

8 commentaires sur Mayotte : 270 étudiants comoriens ne pourront pas suivre des études supérieures

  1. Si aux moins ces Comoriens diplômés de Mayotte avec des licences et maitrises , retournaient travailler dans l’ administrations Comorienne . Beaucoup de choses changeront ,puisque c’est du sang neuf , n’ ayant pas connu la corruption , ça serait un grand pas en avant et l’ union des Comores entamera son développement dans la bonne direction et l’ espoire renaitra dans ce pays, les autres jeunes Comoriens seront le bout du tunnel avec des perspectives d’ avenir .
    Nous étions prêt à faire une contre manifestation dans les rues de Mamoudzou pour les empêcher à défiler .
    Oeil pour Oeil , dent pour dent , heureusement que la Mairie de Mamoudzou et la police ne leur a pas accordé l’ autorisation de manifester car nous en avions assez de ces gens qui nous pollue ol’ atmosphère à Mayotte .
    Qu’ils aillent manifester aux Comores devant leurs autorités , Soeuif le ministre des affaires étrangères est prêt à les envoyés en chine se faire exploiter , l’ avait il rappelé au mois de Mai dernier

  2. Moi je propose que M. Souef le ministre des affaires étrangères, parfois très bavard, s’occupe des ses jeunes et leur recherche des bourses notamment au Maroc ou Sénégal qui ont des diplômes sont bien reconnu(pas de Burkina Faso, de Guinée, des pays plus pauvre que les Comores en infrastructure en donc en qualité d’enseignement). Mayotte a beaucoup fait (certains depuis la maternelle). Il y a peut être plus de 5000 élèves comoriens(collégiens et lycéens) (dont 2500 ne sont pas nés à Mayotte). L’Etat comorien devrait avoir honte et reprendre au moins ces bacheliers de Mayotte

  3. M. POP, je ne suis pas d’accord avec vous car vous avez dit une connerie. QUI, qui a empêché aux mahorais de venir étudier aux Comores : Demande à Said Omar Oili, où a t-il passé son bac, demande à M. Soibahadine, demande à M. Douchna, demande à M. Chamasse un des chefs de la police nationale à Mayotte, etc et j’en passe. Pour une bonne part, ils étaient en internat et s’entendaient bien avec tous les autres comoriens. D’ailleurs, la plupart d’entre eux ont gardé d’excellents contacts jusqu’à aujourd’hui en privé. Alors, il se peut qu’il y ait eu ici ou là des mots déplacés (comme il y en a aujourd’hui de la part des mahorais envers les autres comoriens à Mayotte) mais le reste cela a été politisés, orchestrés, etc. Mais il ne faut dire des conneries !

  4. Sa vous rappel rien les Comoriens ?

    Hier c’était vous qui avez privez les Mahorais d’étudier au Comore (s) quand vous étiez un protectorat Français aujourd’hui la roue a tourner, rentrez chez vous et assumez l’indépendance à la con à la merde que vos ancêtres on prie et vous ont laisser comme héritage.

  5. Que veulent de plus , Mayotte leur a permi de s’instruire , d’ avoir le BAC et d’ acceder à l’ UFR de Mayotte avec des diplome Français reconnus et mérités, de par leurs efforts et leur investiment personnels , maintenant ils n’ ont qu’ à rentrer chez eux aux Comores pour apporter leurs savoir et redresser leur pays . Mayotte ne peut plus leur fournir des visas pour aller METROPOLE ET UN FOIS LABAS , ILS ne font que insulter , dénigrer et traiter Mayotte et les Mahorais de tous les vocabulaires comme la plupart de la diaspora Comorienne qui est arrivée en Metropole GRACE à Mayotte . Comme d’habitude les Comoriens crachent dans le soupe qu’ils mangent . » JAMAIS VU CES GENRES D’ESPECES  » dans ce bas monde .

  6. Cela ne vous rappelle pas quelque chose……? Cela ne vous offusquait pas quand vous priviez les mahorais d’étudier. pour 100, seul un seul élèves mahorais était accepté pendant que 98 autres places étaient partagées entre Anjouannais et wangazidja.
    C’est difficile le retour de bâton!

Répondre à Ibrahime Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*