Mayotte: Des enfants ont été contraint par les habitants de quitter leur établissement

mayotteINTERVENTION DE LA GENDARMERIE : »LA POPULATION DE MZOUAZIA DEMANDE LE DÉPART DES ÉTRANGERS »

La tension est montée très vite ces derniers jours dans le Sud de l’île. La population mahoraise excédée par les cambriolages et les violences, qu’elle estime liée à la population immigrée, est montée au créneau.

Hier des enfants ont été contraint par les habitants de quitter leur établissement. Des enfants qui seraient supposément nés de parents originaires d’Anjouan… Ces scènes se sont répétées dès l’aube dans les écoles maternelles et primaires de M’zouazia…

Tout commence dans la nuit de vendredi à samedi. Un nouveau cambriolage a eu lieu dans un magasin de matériel hi-fi. Le lendemain, le propriétaire a porté plainte. Suite à ce vol, des bagarres ont éclaté un peu partout dans les villages.

Dimanche dans la journée, une réunion de village s’est tenue à Mzouazia et à la quasi unanimité il a été décidé qu’il fallait que tous les étrangers partent.

Depuis les règlements de compte s’enchaînent : les natifs de Mzouazia se font justice… et les migrants accusés, leur répondent par la même violence… Un jeune en aurait fait les frais dimanche soir. Les migrants d’origine comorienne auraient fait appel à du renfort, des hommes venant de Kawéni.

Pendant ce temps, la population native de l’île fait circuler des pétitions… Pétitions exigeant l’expulsion immédiate des étrangers en situation irrégulière. La situation est tendue et elle pourrait s’étendre à d’autres villages.

Source : KTV et France Mayotte matin

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*