Mayotte fait peur, les touristes annulent leur voyage

Mayotte ne fait plus rêver les touristes. C’est chez nos confrères de Kwezi Fm que Attoumani Harouna représentant de Baobab Tour, a déclaré « depuis longtemps Kwezi et France Mayotte Matin dénoncent cette situation mais personne ne vous a jamais cru. Depuis longtemps nous dénonçons la présence d’armes à Mayotte et aujourd’hui on en voit les conséquences ».

L’insécurité est vraiment présente à Mayotte. La chasse sauvages des Comoriens illustre parfaitement la situation. Les autorités sont dépassées.
« Mayotte n’est plus une destination de rêve, les trois années à venir vont être très compliquées pour le tourisme » a-t-il déclaré.
« Pour vendre Mayotte il n’y a pas que le lagon, il y a aussi cette forêt luxuriante ». Au lendemain du braquage du Relais Forestier du Mont Combani la semaine dernière, il devait y emmener des touristes, dépité il a finalement annulé cette visite.

Il y’a quelques jours un nouveau phénomène est apparu et qui prend de l’ampleur. Les coupeurs de route. Ils volent et violent les occupants des voitures surtout les nuits.

3 commentaires sur Mayotte fait peur, les touristes annulent leur voyage

  1. C’est les jeunes mahorais qui ont grandit métropole ou à la réunion » mahorais » qui viennent faire la merde la bas qui donne des mauvaises idées à leurs amis qui sont à Mayotte qui n’a jamais quitté l’île.parce que comme à Mayotte »n’a pas d’argent » et en métropole c’est pas trop facile de trouver de l’argent, ils finissent de dépouillé les gens

  2. Il faut arrêter de mettre tout sur les comorien, je suis mahorais et je suis pas d’accord qu’on met tout les problèmes à nos frères comorien. Les gens qui font Bourdelle à Mayotte ce sont des mahorais mélange aussi avec nos îles voisins. à Mayotte ils manquent des éducation.

  3. Les comoriens sont comptants car ils ont atteints leur objectif de faire peur Île française de Mayotte. Sauf que les mahorais n’ont jamais eu peur des comoriens parce qu’ils savent que ces derniers ne savent pas ce qu’ils veulent.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*