MAYOTTE : La répression des fraudes fait la chausse au pandalao

Il faut souffrir pour être belle. L’adage populaire affirme qu’il faut faire des efforts pour être présentable, mais de là à mettre sa santé en danger, c’est un pas à ne pas franchir. Alors qu’en Métropole (et même à Mayotte), beaucoup de personnes à peau blanche estiment qu’il faut bronzer pour être beau, à Mayotte, c’est le contraire qui se produit, il faut avoir une peau claire pour être beau. Bien sûr, tout cela n’est que théorique, mais des personnes à peau foncée choisissent des crèmes éclaircissantes ou pandalao en shimaore pour arriver à leurs fins.

Les services de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ont identifié 5 produits éclaircissants (crèmes, huiles et laits) comme étant dangereux pour la santé. Il faut à tout prix les éviter car ils contiennent du mercure, de l’hydroquinone, du glucocorticoïde ou encore du bétaméthasone, produits interdits dans la confection de produits cosmétiques en France.Ces produits sont le Pandalao Farmad Tena Izy (fabriqué à Madagascar), l’Ami White gel éclaircissant (France), Fair and White crème éclaircissante n°FWO7165 (France), le Vit’Fee (Créme, lait, lotion, Côte d’Ivoire) et le Diproson du laboratoire Shalina (Inde). Tous les commerçants détenants ces produits doivent les retirer immédiatement de la vente et tout contrevenant fera l’objet de mesures de sanction dont la prise en charge de ces produits par le service de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.
Source (sans la photo) : mayottehebdo

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*