Mayotte: La vérité étouffée du visa Balladur 

Malgré un semblant d’indignation des autorités comoriennes, le visa Balladur fait effectivement du mal aux familles des victimes endeuillées mais au fait ça fait bien pour l’état comorien qui, pour des raisons géopolitique, laisse champs libre aux kwasa kwasa de partir a « la pêche du comorien » dans cet enfer migratoire vers Mayotte.
Comment et pourquoi ce visa Balladur profite à l’état comorien ?

Si on commence à fuiter les objectifs et les origines de ce visa controversé c’est la France qui l’a instauré en janvier 1995 pour limiter l’exode massif des populations des 3 iles vers Mayotte, passage obligée vers la France. 22 ans après, l’on se rend compte que ce visa est destiné à prévoir plutôt qu’a guérir. Que se passerait il aujourd’hui s’il n y’avait pas ce visa ? Les Comores resteraient quoi sans le visa Balladur?

Outre, l’état comorien s’est vite rendu compte que la société comorienne est malade. Les comoriens ne pouvant compter que sur l’aide de leur familles en France ont vite compris que ceux qui compte sur le devoir de l’état ont tous sombrés dans une mendicité chronique sans échappatoire .Dans les ruines d’un pays sans avenir, assaillis par les questions les plus épineuses, tout le monde a compris qu’il faut coute que coute joindre la France car les familles de la bas commencent à être épuisées par les problèmes récurrents de tous genres qui ne finissent jamais. Santé, éducation, dans le domaine social et économique, le comorien est laissé pour mort par des élites politique qui se déchirent pour se partager le pouvoir politique. D’ou chaque semaine une centaine de comoriens monnayent cette traversé pourtant jonchée de morts. De cette manière, si la mort ne les effraie pas, qui ( que) peut les arrêter ? En tout cas, il est clair que ce ne sont pas des balles de calach mais plutôt un visa Balladur qui va à coup sur les transpercer et diminuer le flux migratoire.

Concrètement, il m’est facile de comprendre quiconque qui accuse la France de séparer des milliers de familles par l’introduction de ce visa génocidaire. Mais Personnellement je me demande à qui profite ce crime ? Pourquoi et comment expliquer que le gouvernement central à les moyens militaire d’empêcher Anjouan de se rattacher de Mayotte mais baisse les bras devant les kwasa kwasa de la mort ?

Il n ya rien de secret sur le visa Balladur.

Si l’état comorien peut prétendre qu’il n’a pas secrètement manigancé avec l’Elysée pour son instauration il ne peut pas nier participer à son maintien. D’ailleurs, sans se soucier d’offenser son hôte, François hollande est venu au Comores en aout 2014 spécialement pour dire à qui veut l’entendre qu’il est impossible de laisser libre la circulation entre Mayotte et ses iles sœurs.

De même aujourd’hui si Azali ne s’est jamais associé aux vagues d’indignations soulevées par ce visa, ni formuler un quelconque deuil face a la tragédie qu’elle en provoque c’est pour ne pas risquer de se noyer dans son propre crachat .sans aucune forme de compassion, il se mure dans une silence monacale, preuve qu’il signe aussi cet arrêt de mort(cette visa Balladur) et lève son pouce pour marquer un « j’aime » a chaque fois que les plages mahorais crache une marée de morts .

Que reste t il d’un pays vidé de sa jeunesse ?

Parmi les éléments constructifs d’un état, citons la population, le territoire, et la souveraineté. Sans le visa Balladur, les autorités comoriennes ne prendront ils pas le risque d’avoir une intégrité territoriale sans populations ? Certes il est illégal, illégitime, dangereux d’instaurer cette visa qui nous prive de liberté. Normal de voir que ce visa nous congestionne et gène la circulation inter ile mais il est difficile de croire qu’il est le sauveur de notre souveraineté : Nos leaders politique n’ont jamais songé développer nos 3 îles et comment vont-ils espérer empêcher le pays de se vider de sa population si ce n’est pas l’instauration d’un visa Balladur ?

Enfin, il est évident et quelle solution crédible que de voir l’état comorien instaurer une brigade au long des cotes de cette embouchure d’Anjouan pour empêcher les navettes de la mort de sillonner ? Facile à dire mais qui oserait parier qu’une fois les frontières deviendront infranchissables, empêchant ainsi la population d’aller gagner la vie en France, il ne resterait que de s’attaquer aux institutions de la république pour changer la cours des choses. Bref, une révolution intérieure que nos leaders politique veulent éviter coûte que coûte.

C.P

2 commentaires sur Mayotte: La vérité étouffée du visa Balladur 

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*