Mayotte: Le patron de la sécurité intérieure est en plein conseil de défense à Moroni

Situation très tendue à Mayotte.

Dès son arrivée à Moroni Mohamed Daoudou kiki ministre de l’interieur n’a pas tardé pour reagir sur la situation qui prévaut à Mayotte.

Ce mardi 13 mars , il a réuni les patrons de la sécurité intérieure au ministère de l’intérieur. Il S’agit du chef de l’état -major de l’armée nationale de développement colonel Youssouf Idjihad, le commandant de la gendarmerie nationale fraîchement nommé lieutenant colonel Rafik,le patron de la DNST et le secrétaire général de du ministère des affaires étrangères. Mohamed Daoudou kilki a tout d’abord regretté la situation qui prévaut dans l’île comoroenne de Mayotte. Avant de rajouter que « tout les gents qui sont là bas sont tous des comoriens » .

Sur sa declaration, le porte parole du gouvernement comorien nie en bloque les accusations portées contre lss comoriens des autres îles comme quoi ils sont les responsables de l’insécurité et la terreur à Mayotte. « Les comoriens ne sont pas des coupeurs de route. Ils ne sont pas des comoriens ceux qui harcèlent et violent les gens  » a t -il dit.

Kiki a aussi dit que le ministère des affaires étrangères va dans un bref délai rentrer en contact avec les autorités françaises pour chercher une solution à cette crise.

Ortega Abdou Hassani

1 commentaire sur Mayotte: Le patron de la sécurité intérieure est en plein conseil de défense à Moroni

  1. Kiki, charité bien ordonnée commence par soi-même.

    Les Comores connaissent des enlèvements massifs sans que la police et la gendarmerie arrivent à débusquer les auteurs de ces derniers. Sachez bien qu’à chaque fois qu’un comorien quitte son domicile pour vaquer à occupations, il sort avec la boule au ventre. En effet,il songe toujours qu’il pourrait à tout moment se faire kidnapper. Il s’avère qu’un 4*4 noir sillonne les villes et les villages pour capturer des proies humaines. Selon des sources journalistiques, le despote Azali pourrait s’éterniser au pouvoir s’il arrivait à sacrifier des jeunes comoriens. Il faut dire que cette voie n’est pas nouvelle En Afrique y compris aux Comores. Car, il fut un temps sur le territoire où un ancien dictateur eût accusé de ces méthodes de sacrifices humains. Il faut souligner également que ces moyens occultes sont régulièrement utilisés par les présidents de l’Afrique de L’ouest et ceux de L’est. Il ne faut pas oublier que les comoriens se rendent souvent dans l’archipel de LAMU pour se procurer du fétichisme. Azali n’est pas une exception.

    Mais,en dépit de ces disparitions inquiétantes, kiki et Azali restent muets face à leurs contradictions. Ils veulent s’immiscer d’une situation pour masquer les crimes perpétrés par les hommes en 4*4 noir.

    Par ailleurs,l le despote doit s’exprimer sur les disparitions afin de prouver son innocence sur ces assassinats. Car, si la complicité du gouvernement est démontré par les citoyens cela pourrait expliquer la détermination du dictateur local Azali à rester au pouvoir. Pour Azali, le pouvoir n’a pas d’odeur humain. Car, on peut même tuer ses propres enfants pour avoir le pouvoir.

    Bref, kiki demandez à vos hommes de travailler un peu afin de mettre de l’ordre. Vous en êtes où sur les deux jeunes assassinés ?
    Au lieu de donner des grades de colonel sans que ces hommes fassent leur preuve il va falloir leur demander de s’occuper de la sécurité des comoriens.

Répondre à Mmadi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*