Mayotte : le pyromane crie au feu

wpid-screenshot_2016-01-20-09-47-47-1.png

Mansour Kamardine, est un homme politique mahorais qui n’a jamais caché son hostilité et sa haine vis à vis des Comores et des Comoriens. Au mois d’aout dernier, à la suite du retrait des Comores des derniers jeux des iles de l’océan indien du mois d’août 2015 à l’île de la Réunion pour protester contre la violation par  la France de la charte des jeux , il avait affirmé que les Mahorais ne sont pas des Comoriens et que Mayotte est plus proche de l’Europe que des Comores. Cet ancien Député de Mayotte  a milité activement pur l’encrage définitif de Mayotte dans la République Française. Militant de l’UMP, devenu «  Les Républicains », il a accompagné son ami Nicolas Sarkozy dans son aventure suicidaire de transformer l’ile de Mayotte en Département Français. Il est un partisan inconditionnel du maintien de «  Visa Balladur » qui a fêté ce 18 janvier ses 21 ans, un visa qui a créé ce qu’il considère comme une «  immigration clandestine ». Cet ancien député de Mayotte évoque dans le quotidien français «  le Figaro » de ce 19 janvier 2016, la situation de plus qu’alarmante de son ile qui est « au bord de la guerre civile. L’insécurité a atteint un niveau insupportable » selon lui.  En cause, «  l’immigration clandestine » venue des autres iles de l’archipel des Comores. « La population d’origine mahoraise est aujourd’hui minoritaire », affirme-t-il. Dans sa haine vis-a-vis des Comoriens, il affirme que « Dans le flux de migrants se glissent des individus qui s’improvisent imams ou maîtres coraniques. Ils prônent un islam qui est à mille lieues de celui qui est pratiqué par la majorité des habitants de Mayotte ».  Ces propos ont été jugés irresponsables par la Ministre française des Outre-mer, George Pau-Langevin.

image

Au mois d’octobre dernier, une manifestation a été organisée à Mtsamboro (Mayotte) pour protester contre la spoliation des terrains dans cette île, conséquence directe de sa départementalisation par la France en mars 2011. Cette manifestation légitime a tourné pourtant à la haine envers les Comoriens accusés de tous les maux qui frappent  cette île. Plusieurs pancartes ont accusé les anjouanais de violer lesenfants et de voler les terres mahoraises. Ils ont été affiliés à Boko Haram, ni plus, ni moins. Ces accusations graves, xénophobes n’ont pas soulevé l’indignation des élus mahorais, notamment cet ancien député. Aujourd’hui, il accable les Comoriens de tous les maux de Mayotte pour mieux cacher l’échec de ses pairs dans la gestion patrimoniale de leur ile. Un échec relaté par la Cour des Comptes française  dans son rapport du 13 janvier 2016. 

image

Mansour Kamardine comme tous les autres politiciens mahorais n’a jamais milité activement pour le rapprochement de Mayotte avec les 3 iles indépendantes de l’archipel des Comores. Il fait partie de ces élus anti-comoriens de Mayotte qui passent leur temps à vouloir faire avaler aux dirigeants comoriens  le fait accompli de leur statut au sein de la France. 

Nous avons affirmé à plusieurs reprises dans ce blog que le salut de Mayotte passe son rapprochement avec les autres iles de l’archipel des Comores. Toute politique qui ignore cette donne est vouée à l’échec.

Comoresdroit

2 commentaires sur Mayotte : le pyromane crie au feu

  1. A la place du rédacteur, je fermerai ma bouche et en profiterai de ce que Mayotte donne à ces pauvres populations de ces 3 îles. Mayotte comorienne ne résoudra pas vos problèmes de misère! Que de l’hypocrisie!

  2. il serait préférable que le rédacteur de ce genre d’article à sens unique dévoile son identité pour que l’on sache tous ici et la ce qu’il cherche à démontrer.

    à ma connaissance ces sont les comores qui ont demandé l’indépendance et non pas Mayotte qui le leur a imposé

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*