Mayotte : LES HABITANTS MANIFESTENT POUR LE DÉPART DES « CLANDESTINS »

mayotte-hebdoLa cinquantaine d’habitants de Bandrélé hostiles à la présence d’étrangers en situation irrégulière dans leur village s’est encore réunie ce dimanche vers 18 heures pour décider de la suite à donner à leur soulèvement.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Selon une source bien informée, « une marche sur la route nationale » a finalement été décidée pour ce lundi 4 mars, dès 6 heures. L’action sera de « bloquer les habitants de Bandrélé pour qu’ils n’aillent pas travailler », en filtrant les voitures qui traverseront le village. En somme, « ils vont les obliger à participer au mouvement ».

Selon notre source, une pétition devrait être déposée à la mairie ce matin, avec les noms des personnes qui hébergent les étrangers en situation irrégulière. « Ils n’arrêteront pas leur manifestation tant que les clandestins ne seraient pas partis du village », rapporte-t-il.

L’histoire semble se répéter à Bandrélé. Après les cases brûlées à Hamouro en 2003, affaire qui avait fait les Unes des journaux et qui s’est soldée par la mise en examen du premier magistrat de la commune par la justice, les habitants entament cette fois une regrettable action, contre « leurs clandestins ».

MayotteHebdo

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*