Mayotte : Plusieurs exclusions définitives suite aux violences dans les lycées

Suite aux évènements violents survenus en janvier, à l’intérieur des Lycées de Kahani (le 19 janvier) et de Tsararano (le 23 janvier), un certain nombre d’élèves fauteurs de trouble ont été identifiés et sanctionnés. En effet, le Vice-Rectorat de Mayotte a enclenché des poursuites judiciaires suite à l’identification des jeunes impliqués dans ces affrontements. Plusieurs conseils de discipline ont eu lieu et ont permis d’engager les décisions suivantes :

Au lycée de Tsararano sur les 8 conseils de discipline réunis, 5 exclusions définitives dont 1 avec sursis ont été prononcées. Une exclusion temporaire de 2 semaines a été signifiée et 2 conseils ont été reportés pour absence des élèves incriminés. Ces derniers seront reprogrammés le mardi 20 mars prochain.
Au lycée de Kahani, sur les 29 conseils de discipline assemblés, 21 exclusions définitives ont été prononcées, 6 exclusions définitives assorties de sursis, 1 exclusion temporaire d’1 semaine et 1 non-lieu. De plus, 11 élèves seront convoqués à une commission éducative qui rendra leur poursuite de scolarité possible par la signature d’un engagement de l’élève et de sa famille.

Malgré les perturbations, le vice-rectorat souhaite parler du positif. Actuellement, de nombreux établissements de l’île participent à l’opération « école ouverte ». Ce dispositif, consiste à accueillir les collégiens et les lycéens tout au long de l’année pendant les vacances scolaires ou les mercredis et samedis en leur proposant diverses activités éducatives scolaires, culturelles, sportives et de loisirs.

Ce mois-ci, plusieurs établissements y participent comme le Lycée de Kahani et de Mamoudzou Nord, les collèges BOUENI M’TITI de Labattoir, Majicavo, FREDERIC D’ACHERY de Koungou ou encore le collège ALI HALIDI de Chiconi. Au programme, des ateliers pluridisciplinaires sont organisés tels que des sessions de préparation aux épreuves du baccalauréat, l’apprentissage des langues étrangères, de l’informatique et des mathématiques, de la peinture, mais également du sport en plein air, des danses traditionnelles ou encore des sorties sur le lagon, etc.

Cette opération vise à favoriser le renforcement des apprentissages fondamentaux, la prévention des difficultés des élèves se préparant aux examens et la transmission des valeurs de la République notamment de façon ludique. Se;on le vice-rectorat toujours, cette action contribue à la prévention des actes d’incivilité et permet d’instaurer ou de renforcer un climat de confiance entre le personnel enseignant et les élèves.

Linfokwezi.fr

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*