Mayotte : pour les Comores, la France fait du « chantage »

La France a décidé de suspendre temporairement l’attribution de visas diplomatiques ou de service à des titulaires comoriens. Les Comores qualifient cette décision de « chantage ».

La décision « temporaire » de la France contre les Comores

Dans la crise sur l’immigration qui oppose la France aux Comores, une décision importante a été prise. Il s’agit de la suspension ‘temporaire’ de l’attribution de visas diplomatiques ou de service à des titulaires comoriens par la France. De leur côté, les Comores ont qualifié cette décision de ‘chantage’.

Les Comores refusent d’accueillir les Comoriens refoulés

Rappelons que Mayotte a été secouée par une manifestation contre l’insécurité et l’immigration clandestine durant plusieurs semaines. Pour résoudre aux problèmes migratoires, des migrants sans papiers, constitués essentiellement de Comoriens, ont été renvoyés chez eux. De son côté, Moroni refuse d’accueillir les citoyens refoulés. Lundi, le ministère français des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur des Comores en France et Paris a alors « temporairement décidé » de suspendre la délivrance de visas aux titulaires de passeports diplomatiques ou de service des Comores.

Réaction du ministre des Affaires étrangères des Comores

Le ministre comorien des Affaires étrangères, Mohamed Soeuf Elamine, n’a pas tardé à régir à cette décision en confiant auprès de l’AFP qu’ »on ne s’en sortira pas par le chantage« . Il a aussi indiqué que « la France peut maintenir cette suspension aussi longtemps qu’elle le voudra mais il s’agit d’un problème de fond« . Le ministre a ajouté qu’il s’agit d’ « un problème d’intégrité territoriale d’un pays, un drame humain, un problème de droit international humanitaire.

francetvinfo.fr

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*