Mayotte : Sortir de l’impasse

L’impasse est évidente et elle dure. Pire aucune issue en perspective. Car le dialogue ne s’est pas encore instauré autour d’un règlement de cette question cardinale. « RIHIMIDIE YIKE BAHI HAWU RITAPALE ». « HARI MDRU KADJU VUMWA NAMDZO HITSWADJU ». La crise actuelle entre les Comores et la France sur la question maoraise devrait mener vers un déblocage de la situation, un minimum de stabilisation. D’où cette nouvelle piste.

Considérations de base

La question de Maore ne sera pas résolue par une Institution internationale.

On peut l’expliquer comme l’on veut mais le fait s’impose :
• L’Organisation des Nations Unies est impuissante à faire respecter des résolutions que n’agréent pas un membre du Conseil de Sécurité dont la France. On doit aussi souligner le fait qu’avec le temps et l’inconséquence des gouvernants comoriens, la question de l’île comorienne de Mayotte est passée aux « oubliettes ».
• La Cour Pénale Internationale pourrait peut-être condamnée la France et son ancien Premier ministre Balladur au motif de « déplacement forcé de population au sein d’un même pays ». Mais comment la saisir ? C’est si compliqué. Car malgré les multiples sollicitations, aucun gouvernement comorien ne s’est engagé dans cette bataille. Et l’on ne peut pas attendre que la Procureure de la CPI lance la procédure d’auto saisine. Ce n’est pas pour rien qu’aucun dirigeant d’un pays occidental n’a jamais été inquiété même si ils ne sont pas tous exempts de crime contre l’Humanité.
• La Cour de Justice Internationale ne peut être saisie que par les deux pays. Notre pays ne semble pas disposé à le faire. La France n’est probablement pas prête à se soumettre à son jugement. Dans le monde que nous connaissons, les relations entre les Etats sont régies par des pressions, des chantages, des « punitions » qui vont jusqu’aux invasions. Plus près des lois de la jungle que des lois d’une justice planétaire malgré la batterie de lois, résolutions de l’ONU.

Les idées émises pour sortir de l’impasse n’ont pas réussi à débloquer la situation

• Il y eut au début des années 1980, une proposition en huit points du Front Démocratique. Ahmed Abdallah le Président comorien de l’époque n’a même pas voulu en entendre parler
• Un pays deux administrations. Formulée par le Comité Maore, la proposition fut reprise par le Président Sambi sans susciter le moindre écho chez les gouvernants français.
• Le Président Ikililou fit élaborer une importante proposition. Il l’avait annoncé mais il l’avait tenue sécrète durant tout son mandat. Malgré sa pertinence et sa profondeur les autorités françaises n’ont pas réagi à ce qui était annoncé comme une contre proposition comorienne.
• L’idée de Confédération bipolaire d’Oraison est restée une simple thèse d’un chercheur passionné par la situation de la Région.
• La Communauté de l’Archipel des Comores du gouvernement français qui semble avoir été à la base de la dernière feuille de route entre les gouvernements comoriens et français, n’a pas résisté à la hargne de Mansour Kamardine et des siens.

L’obstacle majeur qu’il faut parvenir à contourner est incontestablement la question du statut.

• Quelles que soient ses positions, aucun Chef de l’Etat comorien ne peut reconnaître la francité de Mayotte.
• L’Etat français de son côté s’accroche à son 101ème département et ne semble pas prêt d’en démordre.
• La majorité des Maorais ne peuvent pas envisager rejoindre un pays chaotique où les conditions d’existence sont limites.

La communauté de destin des populations des quatre îles est incontestable.

• L’appartenance au même Archipel l’impose
• Les liens familiaux existants ne peuvent pas être niés. Il en est de même de la communauté linguistique, religieuse et culturelle
• Parmi les dizaines de milliers de morts sur le bras de mer Dzuani – Maore, des familles maoraises sont certainement endeuillées.
• La situation économique, sociale dans l’une des îles interfère inévitablement dans celle des autres îles, ne serait-ce que par les mouvements de population.

La proposition

Elle s’articule autour de l’idée qu’il faut se situer parallèlement aux Etats et faire primer les institutions des îles.

D’où l’idée de créer une Commission des Iles de l’Archipel des Comores(CIAC)

Composition de la CIAC

Les organes représentatifs de chaque île Conseil des Iles Autonomes de Dzuani, Ngazidja et Mwali et du Conseil Régional de Maore désignent des Délégués. 5 ou plus par île. L’Assemblée ainsi constituée constituera l’organe fondamental de la CIAC. C’est elle qui tracera les orientations, prendra les décisions fondamentales.

Les Etats ne seront pas représentés. Ils reconnaîtront néanmoins la CIAC en tant qu’organe facilitateur du rapprochement des populations et acteur majeur du développement économique et social de l’Archipel des Comores.

Les décisions de l’Assemblée seront prises à la majorité. Cependant les délégués d’une île constituent une minorité de blocage pour garantir qu’une île ne puisse pas se sentir lésée.

Ses missions :

• organiser la coopération économique, culturelle, et sportive entre les îles
• réguler les mouvements entre les îles (suppression du visa Balladur et mises au point de mesures de contrôle).

Son fonctionnement:

• Présidence tournante entre les îles à chaque session ordinaire
• Session ordinaire une fois tous les 6 mois
• Session extraordinaire sur initiative des trois quarts des délégués d’une île ou du tiers des délégués
• Un pacte pourra être signé.

Organes de la CIAC

1. Secrétariat Exécutif (à spécifier)
2. Des Commissions techniques sous le Secrétariat (à spécifier)

Idriss Mohamed

7 commentaires sur Mayotte : Sortir de l’impasse

  1. Tout évolue, tout change et c’ est bien que ce journaliste change de propos .
    Seule les imbéciles ne changent pas .
    Ce n’est en aucun cas Mayotte Française qui à causer la misère au Comores .
    Les ennemis de l’ Afrique , ces sont les Africains .
    Et les ennemis de l’ union des Comores , ce n’est pas les maorais ,ni la Françe comme vous ne cessez de le dire à tord et à travers pour masquer votre incompétence avérés depuis 43 d’ indépendance , vous n’ avez construit aucune école , les écoles ont été construit par la Diaspora .
    Donc les ennemis de Comores sont vos politiques et vous Monsieur qui avait passé votre temps pendant 43 ans à critiquer , dénigrer les Maorais , au lieu de réfléchir comment sortir ce pays dans la gouffre , oui vous faite partis de ces ennemis , j’insiste , persiste , signe et assume à 200% mes propos .
    Heureusement que vous nous montrez que vous êtes entrain de grandir , mais pas totalement cela vient avec le temps .

  2. Comores infos,
    Vous parlez de lois et de droit – et la loi d’Allah
    Les biens d’un misulman sont sacrés.
    Vous êtes misulmans comme nous a ce que je saches.
    Alors sachez qu’il n’est pas permis d’entrer chez les gens sans passer par la porte et s’annoncer et surtout occuper son étirage et voler ses biens en lui menacant de mort – règle de base et moindre preuve de bonne éducation et de respect. La porte d’entrer à Mayotte est représentée par un port et aéroports de même je pense pour les 3 îles comorienne voisine , et vous venez à Mayotte comme des voleurs (pas tous Alhamdoulillah) et nous parlez de droit et de lois.
    Arrêtez cette folie que vous encouragez .
    Mayotte appartient aux Maorais qui commencent enfin a comprendre qu’ils ont le droit de défendre ce qui leur appartient et qu Allah a rendu sacré pour eux – leur bien leur famille et leur terre .
    On ne viendra pas vous chercher querelles chez vous mais on va désormais se défendre et croyez le ou non.

    Et Comores infos une petite question – que me feriez vous si vous vous levez un soir et vous me trouvez dans votre maison ou il y’a votre femme et vos enfants de 2 à 10 ans ?
    J’ai hésité à tiré.

    Mais pas la prochaine fois.

    Qu’Allah protège Mayotte
    Ps/ désolé pour les fautes otho

  3. PAUVRE IDRISS ,IL ME SEMBLE QUE VOUS ETES ENTRAIN DE FAIRE LE MÉA-CULPA ,
    Et VOUS AVEZ ENFIN COMPRIS QUE NOUS NE VOUDRIONS JAMAIS COHABITER AVEC DES HYPOCRITES .
    C’EST « INMPARHANABLE « , RETIENS BIEN CE MOT MAHORAIS .NI NÉGOCIALE D’ APRÈS FRANÇOIS HOLLANDE.
    NOUS CONSTATONS QUE VOUS SUIVEZ LE PROFESSEUR OIRISSON , APRÉS AVOIR SORTI TANT D’ ARTICLE DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES AVEC SES ARTICLES DE DROIT INTERNATIONAL QUE LA FRANCE N A PAS DE LÉGITIMITÉ SUR MAYOTTE , MAINTENANT IL FAIT UN CHANGEMENT RADICALE À 180° , POUR NOUS PROUVER LE CONTRAIRE , PAR L’ HISTORIQUE ET LES RESOLUTION ONUSIENES QUI NE SONT PAS CONTRAIGNANTES EN PASSANT PAR LE DROIT DU PEUPLE À DISPOSER D’ EUX MÊME.
    ON SE DEMANDE MR IDRISS LA RAISON DE CET ARTICLE MODÉRÉ ENVERS LA FRANCE ET LES MAHORAIS ?
    PARCE QUE NOUS SOMMES AU MOIS DE RAMADAN QUE VOUS NE TROUVEZ PLUS VOS VOCABULAIRES VIRULENT ET TOXIQUES ENVERS LES MAHORAIS ET LA FRANCE ? OU BIEN PARCE QUE PARCE QUE SUREMENT LA SITUATION À LAQUELLE L’UNION DES COMORES VA BASCULER DANS UN FUTURE PROCHE VOUS OUVRE ENFIN VOS YEUX QUI AVEZ PLEINE DE « MAGENGO » ALORS QU’IL SUFFISAIT D’ ALLER LES NETTOYER AVEC SIMPLEMENT DE L’RAU ET DU SAVON POUR NE PAS RESTER AVEUGLE DEPUIS TOUT CE TEMPS PASSÉ , LE FUTURE NOUS DONNERA RAISON À MINUIT LE 30 JUILLET 2018 APRÈS LA PROCLAMATION DU REFERENDUM QUI VA AMENER AZALI ASSOUMANI ALIAS MUGABET À 104% À LA DJAZA VERS L’EMERGENCE JUSQU’EN 2030,. NOS YEUX SONT RIVÉS SUR CET PROBABLE DÉSUNION DE CET UNION MENSONGERE , HAINEUX ET DISCRIMINATOIRE ENTRE LES ILES .
    LORSQUE MA GRAND MÈRE ME RACONTA QU’EN AOUT 1974 ,ELLES SONT PARTIS TOUTE UNE DÉLÉGATION À MOHÉLIE POUR DEMANDER AU MOHÉLIEN DE LES SUIVRE EN VOTANT NON À L’ INDÉPENDANCE DANS UNE CONGRÉ À FOUBONI UN SAMEDI APRÈS MIDI , LES MOHÉLIENS LEURS A REPONDU ILS SERONT AVEC LES AUTRES , À LEUR RETOUR ELLES ONT MÊME RECU DES BRIMADES ET DES HURLEMENTS EN DÉRISIONS .
    MAINTENANT REGARDEZ MOHÉLI RESSEMBLE COMME MAYOTTE DES ANNES 1950 , VRAIMENT LES OUBLIÉS DE L’UNION . TRISTE RÉALITÉ . UN MOHÉLIEN OU UN ANJOUANAIS QUI SE REND À MORINI LEUR SOI DISANT
    CAPITAL DE TOUS LES COMORIEN DES ILES , IL EST PRIS COMME UN SAUVAGE .
    NOUS CROYONS QUE VOUS ETES ENTRAIN DE DEVENIR UN SAGE MR IDRISS , CAR NOUS CONSTATONS QUE VOUS PRENEZ DU RECUL ET C’ EST BIEN ET IMPORTANT POUR TOUT ETRE HUMAIN ,QUI COMPREND QU’IL NE PEUT PAS ALLER CONTRE LA NATURE HUMAINE , CONTRE LE CHOIX DES HOMMES ET DES FEMMES , CONTRE TOUT UN PEUPLE QUI VOUS DIT HAUT ET FORT NON NON ET NON  » KARIVENDZÉ .NOUS AVONS ASSEZ GALÈRÉ QUAND LA FRANCE NOUS REUNI AVEC VOUS « .
    COMPRENDRE CELA FAIT DE VOUS LA GRANDEUR D’ UN HOMME . VOUS SEREZ ENFIN UN GRAND HOMME ET UN HOMME GRAND  » comme le Géneral de Gaule ». CHAPO , IL ÉTAIT TANT D’ ARRETER DE VERSER VOTRE VENIN TOXIQUE SUR LES MAHORAIS ET NOS ELUS CHOISIS PAR LE PEUPLE , DEVONS NOUS VOUS FAIRE UN PETIT RAPEL QU’UN DÉPUTÉ EST ÉLU PAR SUFFRAGE UNIVERSEL DIRECT DONC NOTRE DÉPUTÉ MANZOUR KAMARDINE NE S’EST PAS PROCLAMÉ DÉPUTÉ TOUT SEUL, COMME CELA SE FAIT CHEZ VOUS AU COMORES OU DES PERSONNES SE PROCLAME JURISTE , AVOCAT , JOURNALTE , MEDECIN ALORS QU’ILS N’ ONT MEME PAS EU LA FORMATION MAIS VOUS TROUVEZ SOUVENT AVEC DES DIPLOMES FALSIFIÉS .
    JE VOUS LÀ , POUR DIGEREZ CETTE VERITÉ INDÉNIABLE .
    MAIS EN TANT QUE MAHORAIS JE NE SOUHAITERAIS JAMAIS QUE LES COMORES S’ORIENTE VERS UNE GUERRE CIVILE QUI SE DESSINE . BEAUCOUP DE PAYS QUI ONT SUBI LA GUERRE CIVILE COMME L’ ETHIOPIE ETC… ILS NE SONT JAMAIS ARRIVÉS À SE REDRESSER .

  4. Même la Suisse fédérale n’a pas un système aussi compliqué, M. le journaliste. C’est forcément une idée venant d’un intellectuel ; c’est trop complexe !

  5. Vous êtes malades et fous Idriss Mohamed. Mayotte (La France) et les mahorais (français) vous détestent. C’est quelqu’un comme vous qui font les bordeles dans cette région. Laissez les mahorais (français) tranquille. Imbécile!

  6. vous semblez ne pas comprendre la situation. c’est l’avis des mahorais qui compte. tant que les comoriens continuerons à ne pas respecter le choix des mahorais c’est à dire « mayotte fraçaise » aucun élu de mayotte viendra discuter avec vous sinon la population s’y opposeront. n’oublier pas « RA HACHIRI ». Ce CIAC ne verra le jour que si toutes les partis seront d’accord pour discuter. Comment mayotte accepterais de discuter avec des gens qui les dénigrent depuis 43 ans. Des excuses de l’état comoriens envers les mahorais s’imposent. Que les comoriens s’excusent pour ces insultes envers les mahorais, pour le non respect de chois des mahorais, pour certains de nos chatouilleuses tués par le gouvernement comoriens. mais en lisant ce texte, je constate que les comoriens commencent à comprendre la diplomatie. Après avoir aboyer pendant des années au tribune de nations unis sans rien obtenir, ici l’auteur nous parle de la cour pénal international mais toute suite il comprend que celà ne servirait à rien. je pense que la france doit traduire l’état comorien en justice « CPI » pour crime contre l’humanité. car il est coupable de laisser sa population partir et mourrir en mer. les élus comoriens sont tous coupable de la morts de ces comoriens car ils ont tous proprétaire des kwassas kwassas et donc responsable directement de ces naufrages.

    vive mayotte française, vive les comores indépendants.

Répondre à Louis Philippe Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*