Mayotte: Un combat de désespoir pour les mahorais pour le maintien du visa Balladur 

Les Mahorais ont eu la gueule de bois au lendemain de la rencontre à Paris entre le ministre des affaires étrangères Jean Yves Le DRYAN et son homologue comorien au sujet de l’assouplissement du visa Balladur. Pour les Mahorais le ciel tombe sur leur tête et la fin du monde s’approche. 

 IL faut se mobiliser à tout prix et les démagogues de tout bord montent au créneau pour propager une propagande mensongère d’une possible menace de disparition des mahorais si le visa Balladur serait aboli à la longue ; et continuent à déverser des âneries et des haines sur les plateaux de télé et radio envers les autorités Comoriennes .
Pour eux, il est inadmissible et inconcevable de se rapprocher des autres iles de l’archipel des Comores ; certains d’entre eux voient une trahison de la France alors qu’ ils sont français depuis 1841 avant la Haute Savoie et pourtant 58 % des Mahorais ne savent pas ni lire, ni écrire la langue de Molière , drôle des citoyens français d’une autre époque. Beaucoup de Mahorais ont cru dur comme fer que le visa Balladur les sépare définitivement des Comores ; c’est une sorte de ligne Maginot qui les protège de ces envahisseurs affamés qui viennent profiter de leur eldorado artificiel . 
Mayotte reste un boulet pour la France en voulant boycotter la décolonisation des Comores pour pérenniser sa présence dans l’océan indien et surtout dans un contexte de guerre froide où l’ex-URSS a pris pied sur le continent africain les autorités françaises aux manettes dans les années 1970 ont gardé Mayotte en 1975 à partir d’un décompte partiel du référendum d’autodétermination qui n’est pas reconnu en droit international ; étant membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU et disposant d’un droit de véto ,la France n’a pas pu empêcher la communauté internationale de ne pas reconnaitre l’ indépendance des Comores composées de quatre iles et les Comores devenues par la suite membre de l’ONU depuis 42 ans .
Au fil du temps ,la France est interpellée à chaque session annuelle de l’ONU sur l’occupation illégale de Mayotte .En faisant le dos rond les autorités françaises savent pertinemment fouler au pied le droit international supérieur au droit des nations mais se sentent mal à l’aise quand elle fait la leçon du respect s du droit international aux autres comme la Russie pour le cas de l’annexion de la Crimée en 2014 .Se séparer de Mayotte serait une casse – tête pour la France dans les années à venir pour les autorités françaises des générations montantes .
Mayotte n’apporte rien à la France. L’ile vit sous perfusion des aides publiques françaises ;elle ne produit ,rien ,n’exporte rien et importe 70% des produits alimentaires. Par ailleurs les rapports sur les conséquences du visa Balladur sont accablants , selon un rapport du Sénat datant de 2015 , la traversée des Comoriens en direction de Mayotte a fait entre 7000 et 10000 morts depuis 1995 . 
Par humanisme ,et réparer les erreurs du passé , les autorités françaises voudraient favoriser les mouvements légaux , tarir les passages illégaux et sécuriser les liaisons aériennes et maritimes de l’archipel . En battant le pavé deux fois le mois de septembre passé pour pester avec véhémence cet assouplissement du visa , les mahorais s’imaginent de manière crédule faire plier le gouvernement d’E Macron ,mais la détermination du gouvernement français a plongé les mahorais dans un état de dépression nerveuse qui nécessite un traitement clinique car la mise en application de cette mesure prévue le 1er octobre 2017 a été différée et non suspendue par souci d’apaisement .
Mohamed IBRAHIM MIHIDJAY 

3 commentaires sur Mayotte: Un combat de désespoir pour les mahorais pour le maintien du visa Balladur 

  1. Drôle de titre pour cet article , au lieu mettre « UNE GRANDE DESESPOIR POUR LES COMORIENS APRÈS LA SIGNATURE DE LA SUPPRESSION DU VISA BALLADUR ET VICTOIRE DES MAHORAIS DE LEUR INGENIOSITE D’ AVOIR REUSSI À PLIER LA DÉCISION DES DEUX GOUVERNEMENT 🙁 FRANÇAIS ET COMORIENS).

    Nous constatons que votre désespoir est tellement profond que vous n’ arrivez pas à contenir votre amertume, votre hypocrisie et votre poitrine de feu en traitant comme d’ habitude avec l’ habilité les Mahorais de tous les MAUX.
    Courage à la presse et aux associations Comoriennes tel que : le comité Maoré etc…, à détourner les esprits de tous les Comoriens en leur mentant que l’ union des Comores ne peut se developer sans le retour de Mayotte , pendant ce temps les politiques corrompus s’ en mettent pleine les poches sans oublier de vous versez quelques miettes pour continuer à jouer le jeu. Malheureusement le peuple Comorien reste et restera naïve et n’ ose pas se révolter pour demander des comptes à leurs Dirigeants. » Vive l’ union des Comores libre et indépendant « .

  2. En effet, Mayotte reste et restera un boulet pour l’occupant.
    Mais pour nous pas question d’un assouplissement d’un visa ou de je sais pas quoi.
    Nous exigeons de départ pur et simple de l’occupant et tous les harkis mayorais.
    Ces derniers auront le choix entre l’exil en terre gauloise ou la pendaison.
    Le même sort sera réservé à nos collabos, toute personne qui acceptera le moindre compromis à l’occupant.
    Vrais mayorais, préparés vos cordes pour la pendaison de tous harkis mayorais.
    Azzaro et petit Amine, ne trahissez pas notre combat pour vos intérêts.
    Vous aurez à le payer très très très cher!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*