Mayotte : un Mahorais citoyen français expulsé vers les Comores

Témoignage dans le rapport de la CIMADE sur les centres de rétention administrative.

Faute de pièce justificative d’identité à un contrôle de police, M., un Mahorais ayant la nationalité française a été considéré comme irrégulier à Mayotte et expulsé vers les Comores sans que la France ne se préoccupe de la manière dont il pourra revenir. Voici ce qu’en dit un extrait du rapport de la CIMADE sur les centres de rétention.

« Monsieur M. est né français à Mayotte, de deux parents français, eux-mêmes nés sur le département, ainsi que ses grands-parents. Il a été évacué d’urgence à l’hôpital de Mamoudzou.

Une fois sorti, il fait l’objet d’un contrôle d’identité au cours duquel il renseigne aux policiers son nom et prénom, sa date de naissance, ainsi que sa nationalité française. Sans aucune CNI sur lui, une ordonnance de quitter le territoire français ainsi qu’un placement en rétention lui sont notifiés.

Aucune vérification d’identité sérieuse n’a été menée. Il a donc été conduit au CRA de Pamandzi pour une vérification. Sans possibilité de contacter sa famille depuis le CRA et en l’absence de sa CNI, M. est éloigné vers les Comores.

Sans nouvelle, un avis de recherche a été lancé sur les réseaux sociaux par sa famille, inquiète. L’oncle de M. s’est rendu au CRA afin de s’assurer qu’il n’y était pas. Il apprend avec stupéfaction que son neveu a été éloigné vers les Comores, sans possibilité de le contacter.

La famille de M. a saisi les instances juridiques pour contester la mesure d’éloignement. La saisine a été rejetée au motif que la mère de M. n’avait pas d’intérêt à agir. Donc, l’État a renvoyé Monsieur, Français, sans aucune possibilité d’organiser son retour sur le territoire. La famille s’est sentie abandonnée par les autorités françaises. »

Témoignages.re

1 commentaire sur Mayotte : un Mahorais citoyen français expulsé vers les Comores

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*