Médias : Le journaliste Nakidine Hassane démissionne

L’article du journaliste d’Al-fajr Nakidine publié sur les réseaux sociaux et intitulé «L’ambassadeur de France avait raison » aurait jeté un froid entre le directeur de publication d’Al-far et son journaliste qui vient de déposer sa démission.

Nakidine Hassane a pris ses distances. Samedi 8 juillet dernier, le journaliste a déposé sa démission auprès de son journal le quotidien Al-fajr pour lequel il travaillait depuis octobre 2014.

Contacté par La Gazette des Comores, Nakidine Hassane qui n’a pas souhaité entrer dans les détails nous a confié qu’il était en « mésentente » avec son directeur de publication, Mmadi Moindjie : « Il a voulu prendre une mesure contre moi sans pour autant m’avertir », a-t-il lâché, refusant de nous dire la nature de la « mesure ».

Suite aux déclarations de l’ambassadeur de France à Moroni qui a estimé que  le président de la République française Emmanuel Macron « n’a pas du tout insulté les comoriens » dans ses propos concernant les kwasa-kwasa, Nakidine Hassane écrira le lendemain 5 juin un virulent article contre Robby Judes (ambassadeur de France).
Cet article fera réagir le Quai d’Orsay qui l’a jugé « injurieux ». Dans une note verbale en date de 8 juin, le ministère français des affaires étrangères a montré son souhait de voir les autorités comoriennes prendre des « mesures » contre l’auteur de l’article. Une affaire qui a fait pschitt sur les réseaux sociaux.

Le 29 juin, le directeur de publication du journal pour lequel travaille Nakidine Hassane écrit qu’ «Al-fajr ne peut jamais s’associer à des agissements qui s’écartent de sa vocation principale ».

Contacté par La Gazette, Mmadi Moindjie n’a souhaité faire « aucun commentaire » sur la démission de son journaliste, survenue il y a tout juste quatre jours.

Toufé Maecha/LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*