Menace à peine voilée de retrait des Comores des Jeux des îles

Menace à peine voilée des Comores au Conseil International des Jeux (CIJ), ce vendredi 26 juillet. Tout en jouant la carte de la solidarité et de l’amitié des îles dans le cadre des JIOI 2019 – principes fondamentaux des Jeux des îles de l’océan Indien -, l’archipel reproche aussi aux autres pays membres de ne pas jouer le jeu, lors d’un point de presse du ministre des sports comorien Nourredine Ahmed au Westin Turtle Bay Resort, jeudi 25 juillet.

Selon ce dernier, si les Jeux de 2023 ne leur sont pas attribués, la décision reviendra au public comorien de décider de l’avenir de la présence des Comores au sein du CIJ, tout en précisant qu’il n’est qu’un messager de son gouvernement. «À l’origine, les principes fondamentaux étaient basés sur la solidarité et l’amitié. La compréhension entre peuples, il n’a jamais été question de politique, mais de l’émancipation des jeunes», a rappelé Nourredine Ahmed, précisant que les textes sont là et qu’ils peuvent être appliqués si besoin est.

À la question de savoir quelle sera la décision des Comores si elles n’obtiennent pas l’organisation des Jeux, le ministre des sports comorien répond : «Nous faisons confiance au CIJ et à ses membres. En 2015, il y a eu un incident à La Réunion (NdlR : Mayotte, ancien membre de l’archipel des Comores, avait défilé sous drapeau français) qui est contraire à la charte des Jeux. Il y a eu une déviation, malheureusement, les Comores ont réagi mais la charte avait été bafouée. C’est une question qui demande une réponse du peuple comorien. À lui de tirer ses conclusions.»

Le peuple décidera

Nourredine Ahmed a aussi déclaré que cette année les Comores ont été les premières à déposer leur candidature pour accueillir les JIOI 2023, alors qu’elle leur fut retiré en 2015, et qu’il aurait bien aimé voir la solidarité des autres pays de la région sur ce dossier en manifestant leur soutien, voir proposer leur aider. Sans oublier une petite menace : «Si ce n’est pas le cas, le peuple décidera… (…) Le peuple comorien n’est pas sourd (…) Nous, Comoriens, sommes des victimes (…) Nous faisons confiance au patron des Seychelles pour prendre la bonne décision.» À lire aussi 👉https://www.lemauricien.com/article/jioi-andry-rajoelina-monte-en-premiere-ligne-pour-2023/#

Concernant les capacités d’accueil de l’Union des grandes Comores pour d’éventuels Jeux 2023, à savoir l’amélioration des infrastructures existantes sont en chantier : «Nous pouvons dire avec fierté que nous sommes déjà prêts concernant le football, l’athlétisme, a boxe, le tennis de table, le tennis et la lutte. Et en chantier on aura deux piscines olympiques et une belle salle omnisport», a déclaré le président de la délégation comorienne qui participe à ces Jeux 2019, Abdel Assani, en précisant que les sports en plein air comme le cyclisme ne poseront aucun problème ainsi que le beach-volley puisque les Comores disposent elles aussi de très belles plages.

Source: L’Express Maurice


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/1/d365227695/htdocs/wordpress/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*