MESSAGE AUX JUGES DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE!

wpid-screenshot_2016-04-22-18-59-04-1.png

Messieurs les juges de la Haute Cour! vous representez la fierté de la Nation comorien. Dans un peu moins de 48 heures, vous allez diffusez la plus grande décision de l’année qui pourrait aboutir à une paix durable ou à un chaos aux conséquences imprévisibles.

image

En citoyen libre, je vous voulais attirer l’attention de la Cour sur les influences machiavéliques des apprentis sorciers qui ne se sentent bien que dans le désordre.
Les théories du complot sont mises en évidence, les enjeux du pétrole entre les puissances occidentales et l’Iran sur fonds de couleurs réligieuses Chiite/Sunnite.

Ces arguments, Messieurs de la Cour sont de nature à créer la panique, à vouloir influencer la Cour. Je fais appel à votre sens du devoir, au respect des comoriens. J’ai la conviction que rien ne vous échappe sur la vérité de ces élections. Restez comoriens, vous n’aurez aucun excuse d’avoir agi sous la pression. Le peuple a rejeté le régime IKILILOU et ses proches, c’est un fait. Les résultats ont été sensiblement truqués pour pouvoir éviter des passages directs des candidats de l’opposition. La CENI s’est arrangée à vous rendre la tâche difficile en rapprochant les pourcentages à moins de 1%.

Loutfi Adinane, encore moins Antoy Abdou, tous deux membres de cet éminente Cour savent ce que c’est vouloir s’accrocher au pouvoir pour avoir été des victimes lorsqu’ils étaient candidats par le passé. Il leur appartient à peser de tout leur poids pour la lecture du droit sans parti pris au risque de se rendre coupable, de vivre des remords lancinants le reste de leur vie. Je ne doute pas de leur dignité, de leur patriotisme. Je ne cherche non plus à les influencer.

Messieurs de la Cour!
Le Chef de l’Etat vient, au moment où j’ecris ces lignes, à faire le discours, préambule à la proclamation des résultats définitifs. J’ai retenu trois choses: 1. Iki a reconnu la sanction du peuple à une UPDC qu’il ne défends pas même si sa femme et ses amis sont dans la course. 2. Iki veut partir par la grande porte.  3. Iki se détache de toute responsabilité de la suite que vous donnerez par la passion ou le désir de plaire.

A mon sens, et cela n’engage que moi, proclamer gagnant Mamadou, Anissi Président et Gouvernement parce qu’il y aurait vices de procédure serait un passage forcé qui ne ferait pas l’honneur de l’institution. Oui, après la proclamation, aucun recours n’est officiellement possible. Cependant, la réaction du peuple peut confirmer les doutes du Président IKILILOU qui appelle au calme, persuadé qu’un tsunami populaire s’abattrait. Mamadou et Anissi n’ont rien à perdre politiquement parlant.
JE VOUS FAIS CONFIANCE, Messieurs de la Cour!

BEN ALI.

1 commentaire sur MESSAGE AUX JUGES DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE!

  1. Mr BEN ALI.Mieux vaut prévenir que guérir.Vous avez parfaitement raison d’avertir les Messieurs de la C.C.surtout ceux d’origine anjouanaise,en ce sens qu’Anjouan demeure et demeurera le pivot des élections en UNION des COMORES.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*