Mhoudine Sitti Farouata investie officiellement gouverneure de l’île de Ngazidja

Pour la première fois de son histoire, les Comoriens, plus particulièrement les wangazidja, ont assisté à la cérémonie d’investiture d’une femme gouverneure. Elue le 21 avril, Mhoudine Sitti Farouata a prêté serment devant le président de la Cour suprême et une foule immense réunie au Palais du peuple de Moroni.

 

Dans l’après-midi d’hier, jeudi 23 mai, a eu lieu au Palais du peuple, la cérémonie de prestation de serment de la nouvelle gouverneure de l’île autonome de Ngazidja, Mhoudine Sitti Farouata. Cette cérémonie a été honorée par la présence du chef de l’Etat et de son gouvernement, de la mouvance présidentielle, des ambassadeurs accrédités aux Comores, de plusieurs jeunes et notables, plus un parterre des femmes. Il y avait de l’émotion au sein de l’assistance. Certaines personnes n’ont pas su retenir leurs larmes d’émotion quand la gouverneure tenait le Saint-Coran dans ses mains pour prêter serment. Sous les youyous des femmes et des applaudissements des hommes, Mhoudine Sitti Farouata a été intronisée officiellement gouverneure de l’île de Ngazidja à compter d’hier, jeudi, pour un mandat de cinq ans qui a fait désertion..
Il est à rappeler que l’événement a été célébré en l’absence de l’ancien gouverneur de l’île, Hassani Hamadi. Toutefois, il a été représenté par son intérimaire, l’ancien secrétaire général du gouvernorat de Ngazidja, Abdourahim Saïd Bacar et l’ancien commissaire à l’Education. Al-watwan ignore les raisons officielles de l’absence au Palais du peuple de Hassane Hamadi.

Après la prestation de serment, deux discours ont marqué l’événement.  Celui du grand cadi, Mohamed Saïd Athoumani, qui a souhaité bonne chance et beaucoup de succès à la première femme gouverneure de Ngazidja.  Et celui de la gouverneure Sitti Farouata Mhoudine qui a tenu dans un premier temps à remercier les Comoriens, le chef de l’Etat et la mouvance présidentielle qui lui ont permis d’être la première femme à occuper la fonction de gouverneure en Union des Comores.
Pour la locataire de Mrodjuu, cette cérémonie marque «le début d’une ère nouvelle, celle de l’Emergence au féminin». Et de poursuivre que «la nouvelle Constitution a fait bouger les lignes. La belle victoire du genre que j’incarne aujourd’hui complète celle d’une femme députée et quatre maires». La nouvelle gouverneure s’est engagée à défendre les intérêts des Comoriens, plus particulièrement des Wangazidja. Elle a promis de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement central sous les directives du président de la République, Azali Assoumani, «afin ramener le pays à l’Emergence à l’horizon 2030».
Mhoudine Sitti Farouata a annoncé que l’éducation est sa première préoccupation. «Ma première préoccupation demeure l’éducation de base. Lutter contre l’analphabétisme, la délinquance juvénile, la toxicomanie et quelques fléaux dont le chômage des jeunes», a-t-elle annoncé. D’autres secteurs qui entrent dans ses préoccupations sont  la pêche et l’agriculture. Dans son discours, le successeur de Hassani Hamadi regrette que son prédécesseur ne soit pas là pour lui remettre le flambeau comme il l’a eu le 23 mai 2016. «Un politicien célèbre a dit : le pouvoir se résume en édifice, on y entre et on y en sort. On ne peut pas prétendre jurer de cet événement solennel en début de mandat et s’en affranchir sans motif en fin de mandat», a déploré la nouvelle cheffe de Mrodjuu. La Gouverneure conclura qu’elle est consciente des lourdes responsabilités qui l’attendent et qu’elle «espère être en mesure de relever les défis avec l’aide de tous les Wangazidja».
Chamsoudine Saïd Mhadji /Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*