Ministre Abdoulkarim Mohamed au côté du chef de l’État Dr Ikililou Dhoinine à Malabo

L’Union des Comores participe aux travaux de la Conférence internationale sur la lutte de l’Afrique contre Ebola, du 19 au 21 juillet 2015. à Malabo (Guinée équatoriale),sous Le thème. L’Afrique aide les africains.

image
Ministre

Notre pays est représenté par le ministre de Relations extérieures excellence Dr Abdoulkarim Mohamed dans la session ministérielle.
les travaux ont commencés 19 juillet par les experts,suivi par la session plénière ministérielle consacrée au financement et au renforcement des systèmes de santé, et mercredi à la session plénière pour les chefs d’État et de gouvernement,dont le chef de l’Etat comorien S E Dr Ikililou Dhoinie prendra part dans ses traveaux, tenues toutes les deux dans la capitale de la Guinée équatoriale.

Un rendez-vous organisé par la Commission de l’Union africaine (UA), conformément à la décision de la Conférence des chefs d’État, la Conférence internationale sur la lutte de l’Afrique contre Ebola vise à identifier les mesures à prendre pour la mise en place de systèmes nationaux de santé robustes et suffisamment dotés en personnel et financés, résistants aux chocs et aux menaces de santé, en mesure d’atteindre toutes les personnes avec des services préventifs et curatifs de bonne qualité.

La conférence verra la participation de chefs d’État et de gouvernement, de ministres et de hauts responsables d’industries ainsi que des partenaires, pour le partage d’expériences dans la lutte contre la maladie d’Ebola et pour discuter des moyens et de la programmation permettant un renforcement et une consolidation des systèmes de santé pour faire face à cette épidémie.

Les participants se pencheront également sur le développement et le renforcement du réseau de surveillance et de contrôle de la maladie d’Ebola, en liaison avec les centres africains de contrôle et de prévention des maladies.
faut-il le rappeler que l’épidémie est déclarée en décembre 2013 en Guinée, Ebola a tué plus de 11.200 sur plus de 27.600 personnes atteintes. Plus de 99% des victimes se concentrent en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia.
Mohamed Abdou Hassani

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*