Mise au point de la CENI par rapport à la sortie médiatique de la Plate Forme de Veille Citoyenne

La CENI restera dans son rôle !

La CENI reste dans son rôle de gestionnaire des élections et ne rentrera pas dans une polémique avec ses partenaires.
La CENI a répondu d’une manière courtoise à une correspondance de la Plate Forme Comorienne de Veille Citoyenne en date du 20 février dernier, en indiquant la disponibilité de l’institution d’instruire une demande de leur part quant à l’observation électorale pour les élections du Président de l’Union et des Gouverneurs des Iles ; étant donné que la sensibilisation qu’elle avait aussi demandé est déjà attribuée à d’autres ONG financés par le budget électoral.
Par courrier du 11 mars le Coordinateur National a déposé la liste des Observateurs pour les accréditations individuelles. Il a fait référence à la CENI d’un financement extérieur qui n’apparait pas dans les apports du budget électoral, pris en charge totalement par l’Etat Comorien. La CENI demande à la PCVC de présenter la convention de financement signé par l’Etat Comorien avec cet organisme international, avant de procéder à l’accréditation des observateurs.
Un observateur électoral est une personne qui observe le déroulement des élections et qui rend compte à la fin des opérations. Seule la CENI proclame des Résultats provisoires et la Cour Suprême des Résultats définitifs. Aucune autre organe ne peut se prévaloir fournir des résultats crédibles.

(Lu dans le Journal Alwatwan du 15 mars 2019)

M. Saïd MZE DAFINE
Secrétaire Général de la CENI-Comores

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*