Mohamed Ali Soilih : un ministre très faible sans autorité

wpid-screenshot_2016-01-04-07-45-26-1.png

Mamadou le principal adversaire de Mohamed Ali Soilih

J’ai lu un article intéressant écrit par un jeune intellectuel comorien. Selon ce jeune comorien, que je connais et reconnait ses capacités intellectuelles hors norme, l’une des mesures phares du projet de notre Mamadou national, tenez vous bien, est la « dépolitisation du service public ». Proposition salutaire, j’avoue.

image

Paradoxalement au moment où ce jeune cadre se donne la peine d’écrire son article sur ce thème fédérateur, notre Mamadou national le désavoue publiquement en faisant pleuvoir une pluie de nomination à caractère purement et simplement politiquement. Veuillez visiter le site du Journal officiel comorien. Les administrateurs du site n’en peuvent plus suivre le rythme. Il leur faut des heures supplémentaires pour faire face à cette batterie de nominations.

Comoriens et comoriennes vous êtes avertis : Mamadou ne prend pas la peine de lire le programme concocté par les jeunes cadres qui entourent Mohamed ali Soilih. Ainsi, toutes les propositions qui seraient faites par son entourage n’engagent que ceux qui les écrivent, les lisent et les défendent dans les places publiques et les réseaux sociaux. Quant à Mamadou, il s’en fout royalement. Testez – le dans les réunions publiques, vous allez surement comprendre qu’il ne prend pas la peine de lire ces propositions défendues par ses communicants. C’est un candidat sans projet !

    Mohamed Ali Soilih : un ministre très faible sans autorité

Pire, ces nominations sont parfois contestées par des simples fonctionnaires. Le cas de notre frère, le docteur Abdoulwahab, un jeune juriste et fiscaliste diplômé de la prestigieuse et sélective université de Dauphine, est un exemple patent qui montre la faiblesse de notre Mamadou national. Nommé directeur adjoint de l’AGID par le ministre des finances, Mohamed Ali Soilih, ce jeune fiscaliste talentueux et réputé intègre, fut rejeté par l’oligarchie fiscaliste qui soutient notre Mamdou. Corporatiste, cette forte oligarchie ne voulait pas de cet homme intègre dans leur « Magnahouli ». Notre Mamadou s’est plié face aux exigences, voire caprices, des ténors de ce haut lieu de la corruption.

Anguille sous roche !! Faiblesse ! FAIBLESSE ! Elisez Mamadou, vous élisez un homme faible sans autorité aucune ! AUCUNE ! Comment des simples fonctionnaires peuvent-ils se permettre de contester l’autorité de leur Ministre ? Elisez mamadou, vous élisez l’oligarchie fiscaliste et douanière. Indirectement vous élisez la gabegie, le désordre et le chaos.

Abdou Katibou

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*