Mohamed Ali Soilihi : Un politicien émérite !

wpid-screenshot_2016-02-04-22-35-52-1.png

Les compétences de Monsieur ALI SOILIHI lui ont permis d’accéder à des postes à hautes responsabilités dans lesquels il a tenté de mettre au profit de la communauté comorienne son savoir-faire et au fil du temps, son expérience. A toutes fins utiles il est rappelé que Mohamed ALI SOILIHI est diplômé en ingénierie agronomique spécialité Économie et Développement.

image

A ce titre et fort de ces compétences en la matière, à son retour en Grande Comores il occupe le poste de conseiller technique du ministre de l’agriculture de mai 1979 à juin 1980. Ayant montré qu’il était un homme compétent, et ayant fait ses preuves, Mohamed ALI SOILIHI a été nommé Directeur Général du Centre Fédéral d’Appui au Développement Rural (CEFADER) où il sera chargé de la conception, du suivi et de l’évaluation des programmes et des projets dans le domaine de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche de juin 1980 -janvier 1985.

Montrant sa maîtrise du monde agricole et sa capacité de gestion, il devient par la suite Ministre de la Production (Agriculture, Élevage, Eau et Forêts et Pêche), du Développement Rural, de l’Industrie et de l’Artisanat de janvier 1985 – mars 1990.

Ce poste lui a permis de montrer qu’il pouvait occuper des fonctions à hautes responsabilités et surtout qu’il avait une grande capacité de négociation.

C’est pourquoi il copréside, avec le Ministre des Finances et du Plan, le Comité Ministériel chargé des négociations (FMI et Banque Mondiale) du Programme d’Ajustement Structurel des Comores avec les Institutions de Bretton-Woods de juin 1988 -novembre 1989.

Il a également été le Vice-président du Conseil des Ministres des pays ACP (Bruxelles) et a dirigé, à ce titre, les négociations ACP/CEE pour la Convention Lomé IV de juillet – décembre 1988.

Ayant également des compétences en économie, il a été Secrétaire Général du Ministère des Finances, de l’Économie, du Budget et du Plan, de janvier 1991 à juillet 1992 et assure pendant la même période la fonction de Commissaire Général au Plan et au Développement.

Ayant confirmé qu’il était aussi compétent en économie il a été Ministre des Finances, du Budget, de l’Économie, du Commerce et du Plan de décembre 1996 – juin 1998.

Puis, il occupe le poste de Directeur de Cabinet du Président de la République, de juillet 1998 à janvier 1999 sous Mohamed Taki Abdoulkarim et Tadjidine Ben Said Massounde.

Il est de nouveau Ministre des Finances, du Budget, de l’Économie, du Commerce et du Plan dans le Gouvernement d’Union Nationale de Transition de février à juin 2002.

Il occupe le poste de conseiller économique et financier auprès du Président de la Grande Comores de janvier 2003 à mars 2007.

Après deux nominations durant lesquelles il a montré qu’il pouvait économiquement relever le pays, Mohamed ALI SOLIHI a été de nouveau nommé Ministre des Finances du 29 mars 2007 jusqu’ à juin 2009. Par la suite, il est élu député en décembre 2009 puis élu Vice-président représentant la Grande Comores en décembre 2010.

Et Enfin, après avoir été trois fois nommé ministre des finances et avoir démontré ces capacités dans ce domaine il est, depuis juin 2011, Vice-président en charge du Ministère des Finances, de l’Économie, du Budget, de l’Investissement, du Commerce Extérieur et des Privatisations.

Un constat ressort clairement. Mohamed ALI SOILIHI est homme compétent qui a su mettre à profit de l’union des Comores ses connaissances dans les domaines agricole et financier. Ceci explique qu’il compte à son actif 28 ans de ministère. Ces compétences ont toujours été sollicitées malgré les nombreux gouvernements qui se sont succédés, et ce, quelles que soient les couleurs politiques.

Mais jamais il n’a gouverné, jamais il n’a présidé donc le chaos dans lequel se trouve le pays ne peut lui être imputé. Il n’était pas décisionnaire mais un travailleur acharné au service de l’Etat. Il a fait évoluer le pays à hauteur de ses fonctions et ce, malgré les faibles moyens qui lui ont été accordés. Il n’a été qu’un exécutant !

A nous de lui donner le pouvoir de changer les choses, et de mettre en œuvre la politique qu’il a toujours défendue.

Natidja Aboubakari

1 commentaire sur Mohamed Ali Soilihi : Un politicien émérite !

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*