Mohamed Daoud alias Kiki élu maire de la capitale

Après comptage des voix, la vice-présidente de la Ceni a proclamé officiellement les résultats déclarant Mohamed Daoudou élu avec 30 voix sur 35 élus présents contre Mahamoudou Ali Mohamed qui a recueilli quatre voix.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

C’est finalement le leader du parti Orange qui a été élu maire de la capitale des Comores. Le vote a eu lieu samedi 28 mars après la cérémonie officielle relative à l’installation du Conseil municipal, qui s’est déroulée en présence du ministre de l’Intérieur chargé de la décentralisation et de plusieurs personnalités politiques et autres du pays au foyer des femmes de Moroni.

A travers son discours d’ouverture, le ministre de l’Intérieur chargé de la décentralisation, a salué la volonté du chef de l’Etat pour faire évoluer le dossier relatif à la question communale.

Houssen Hassan Ibrahim a expliqué l’importance de l’adoption du mode proportionnel pour le comptage des résultats des élections communales par les acteurs politiques comoriens, qui est tout simplement le moyen le plus démocratique puisqu’ il permet une large participation des représentants locaux à la gestion des affaires de la commune.

Il a rappelé aux conseillers communaux que Moroni, est une ville internationale et cosmopolite, qui présente de nombreux défis dont certains exigent des solutions immédiates.

«Femmes et hommes, vous êtes élus pour gérer la première commune des Comores. Sur ce, les lois et autres textes mis à votre disposition vous autorisent à créer des commissions spéciales qui peuvent s’adjoindre à toute consultation qui vous paraitra utile dans l’élaboration des projets», a-t-il déclaré. Après la cérémonie d’installation officielle, le Conseil communal présidé par Hassane Mohamed Halifa, en sa qualité de doyen d’âge et Youssouf Ali en tant que secrétaire de la séance, a procédé à la fixation de nombres des adjoints au nombre de trois, suivi de l’élection du maire et de ses adjoints.

Une discussion houleuse s’en est suivie autour de la question de la participation des chefs de quartier au vote. La délégation de la Ceni a préféré lever l’ancre face à la tension et c’est alors que 18 conseillers sur les 53 sont partis. Quelques minutes plus tard, les membres de la Ceni sont revenus reprendre les travaux en l’absence des 18 conseillers, ceux du parti Juwa et ceux de la liste indépendante d’Ali Mzé. En tout 35 conseillers sur 53 ont procédé à l’élection du maire et de ses adjoints.

Ils devaient départager deux candidats au poste de maire avec leurs adjoints. La candidature de Mohamed Daoud alias Kiki avec comme adjoint Dada Moustoifa Chamsoudine (1er), Cheick Ali Bacar Kassim (2ème) et Allaouia Mouhoudine (3ème) et celle de Mahamoud Ali Mohamed avec premier adjoint Mouhoudine Mohamed Zaina, Fatima Islam (2ème) et Abdallah Djoumoi (3ème). Commune_de_Moroni

Après comptage des voix, la vice-présidente Nadjahe Allaoui a proclamé officiellement, au nom de la Ceni, les résultats de la commune de Moroni déclarant Mohamed Daoud élu avec 30 voix sur 35 présents contre Mahamoudou Ali Mohamed qui n’a recueilli que quatre voix.

Ali Abdou/Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*