Mohamed Daoudou (Kiki) œuvre pour la chute d’Azali (2)

Ne s’arrêtant pas sur son chemin, il s’évertue à utiliser son rang de ministre pour régler ses comptes personnels avec l’ancien gouverneur de Ngazidja, Mouigni Baraka et cela aux dépens de l’intérêt de son employeur à savoir Azali Assoumani. Jusqu’au-boutiste qu’il est, aujourd’hui Kiki concentre toute son énergie sur le combat de Sambi. Un combat populiste qui n’est rien d’autre que l’arbre qui cache la forêt.

En effet, le ministère de l’Intérieur brille par son intérêt pour les futilités à l’image de son combat contre les darassas dans les mosquées. A croire qu’il veut que des Dj viennent tenir ce rôle en lieu et place des Foundis. Le patron du parti Orange ferait finalement le travail des opposants dans la mesure où, il se donne autant de mal pour braquer les projecteurs sur les événements de l’opposition et les donner une envergure nationale.

2 commentaires sur Mohamed Daoudou (Kiki) œuvre pour la chute d’Azali (2)

  1. Ce ministre est bien parti pour prétendre au poste de président de la République.

    KIKI pourrait succéder le dictateur sanguinaire Azali assoumani Mugabe au poste de président de la République.
    Il est vrai qu’il n’a pas la veste d’un homme présidentiable mais il est soutenu par des hommes de l’ombre.

Répondre à AHMED Omar Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*