Moheli menace de rompre avec l’Union des Comores

Attachée aux accords cadres de Fomboni, l’île de Moheli menace de rompre avec l’Union des Comores

Le Mouvement du 17 Février, qui réunit la majorité des responsables politiques ayant occupé des fonctions nationales menace de s’engager dans la rupture avec l’Union des Comores.

Une réunion tenue hier dimanche après midi, a accouché du projet d’aide mémoire ci-dessous, qui doit être finalisé le mercredi 22 mai.

Les participants qui ont contacté HaYba FM, se disent « déterminés ». Selon eux, aucun dialogue n’est possible sur la base de l’accord de Fomboni. Le Président Azali a, toujours selon eux, prouvé que son seul objectif est de rester au pouvoir le plus longtemps possible. Un constat qui n’est pas faux. Pour rappel, les accords de Fomboni avaient établi une présidence tournante entre les îles tous les 4 ans (prolongés à 5 ans par Sambi). Ce système avait garanti une relative stabilité en Union des Comores depuis 2001. En 2018, Azali Assoumani a décidé de tout défaire, prétendant que les velléités séparatistes sur la base desquelles sont nés les fameux accords de Fomboni, étaient éteintes. Il a fait passer le mandat de 5 à 10 ans pour chaque île. Ce qui lui permettra de rester au pouvoir jusqu’en 2019 au moins. Cette révision constitutionnelle a provoqué beaucoup de remous jusqu’à dans la communauté internationale. L’Union Africaine et la France en particulier qui s’étaient dit « attachées aux accords de Fomboni » avant le référendum du 30 juillet. Des centaines de personnes dont l’ancien président Sambi, sont en prison pour s’être opposés à cette révision. Élu en 2016, Azali s’est fait réélire en mars 2018 au terme de la nouvelle constitution. Il sera investi officiellement le 26 mai prochain pour un mandat de 5 ans renouvelable.

1 commentaire sur Moheli menace de rompre avec l’Union des Comores

  1. Il faut se rappeler pour savoir comment ces 4 îles vivaient aux années 1800 ou bien avant 1800 , pour s’étonner si Mohéli cherche à prendre son destin en main. Ou bien , est ce que Jumbé Fatima régnait mohéli , Anjouan , Moyotte et Ngazidja ?Pour quoi Aujourdhui , en 2019 Mohéli ou autre île de cet archipel ne peut pas prendre son destin en main. Il suffit tout simplement de la volonté , du courage , pour assumer tout ce qui peut arriver dans l’avenir , car avoir sa liberté nécessite une grande responsabilité , alors oui Mohéli , tout comme Anjouan ou Ngazidja , peut prendre son indépendance .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*