Momo nous a quitté

L’artiste Momo Mohamed, originaire de la ville de Ntsoudjini est décédé ce lundi en Afrique du Sud. La nouvelle a touché toute la population comorienne. Sur son profil Facebook plusieurs personnes rendent hommage au père de famille et l’artiste.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

image

Comme le relate la radio rcm13, la disparition de Momo a touché les artistes.
Pour l’artiste Laher, très touché, il s’est livré sur sa page officielle : « Ça n’a jamais été facile de perdre un ami, Ça ne l’est pas non plus quand c’est un frère. Momo pour moi tu es les deux. Tu es parti et soudain je me rappelle de toutes ces petites choses qu’on se disait quand on volait si haut, dans les nuages. Là où on pouvait toucher le ciel. J’aurais voulu ouvrir les yeux sortir de ce cauchemar. Trouver que tout ça n’est qu’un tour que tu me joues. Mais te connaissant ce n’est pas du tout ton genre de jouer le malin. Tu es du genre sérieux, même aux blagues tu étais le dernier à rire. Tu étais le meilleur de nous tous. Bourré de talent et sans le paraître. Trop modeste. Jamais une partition ne t’a résisté. On t’appelait le magnétophone car à, ces temps-là il n’y avait pas d’ordi, si c’était le cas, tu serais le disque dur. Tu n’oubliais jamais rien. Le moindre riff, tu étais capable de te le rappeler des années après. Malgré tous ces dons du ciel, tu as su rester modeste. Tu ne t’énervais jamais car tu n’aimais pas les conflits et tu ne t’es jamais bagarré. Tu m’as dit que tu ne t’es jamais bagarré avec quelqu’un. Momo tu es parti en douceur, avec des pieds de velours pour ne pas faire tors à personne. Hé vieux repose bien Papa, tu nous as laissé trois petits poussins qui vont prendre tes repères inshallah. Dieux est grand. Vas-y, tourne-toi vers la lumière et repose toi papa. Amine. Adieu mon cher Momo. »

Et pour sa part Salim Ali Amir dit avoir « perdu toute une gamme majeure. Momo Mohamed. Un grand musicien que j’ai toujours estimé. Innali’llah wa inna ilayhi raadjiune. Mes condoléances à sa femme, ses enfants et à toute sa famille. ».

Moussa Youssouf  s’est exprimé sur cette disparition : « Un brillant Talent de l’Océan Indien, un des Ténor de la musique comorienne nous a quitté en ce jour pour le Paradis Incha Allah. Mon frère Momo Mohamed de Ntsoudjini, un artiste aux multiples talents nous laisse un héritage culturel. Ainsi, ma femme et moi présentons nos condoléances à sa femme, ses enfants et sa famille, à la communauté des artistes qui est aussi en deuil, à la diaspora comorienne, ses fans, ses amis, son entourage. Que Dieu est son âme et que Dieu lui ouvre les portes du Paradis ainsi qu’à tous les musulmans qui nous ont déjà quittés. Amine ! »

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*