Moroni Terminal prévoit 6 milliards d’investissements au port de Moroni

Le vice-président en charge des transports a effectué une visite à Moroni Terminal. Le tout nouveau directeur a affiché son ambition de poursuivre les investissements de modernisation du port de Moroni et accompagner l’émergence du président de la république.

Le vice-président en charge des transports a effectué hier lundi sa première visite à Moroni Terminal. Le tout nouveau directeur de Moroni Terminal s’est dit honoré de cette visite de terrain et espère que cela continue dans le temps. Le patron de Moroni Terminal a affiché son ambition de poursuivre les investissements de modernisation du port de Moroni. « Beaucoup a été a fait depuis 5 ans qu’on est là et nous ne comptons pas en rester là, déclare Emmanuel Masson, le directeur général de Moroni Terminal. Nous voulons encore moderniser les infrastructures portuaires et redorer davantage l’image du port de Moroni ».

Moroni Terminal est aujourd’hui l’opérateur concessionnaire qui gère la manutention, le dégroupage et le stationnement au port de Moroni depuis le 28 Mai 2012. Un plan d’investissement de 4 milliards a été mis sur place et aujourd’hui avec l’arrivée du nouveau directeur général, ils veulent aller plus loin encore. « Si le gouvernement comorien nous donne le feu vert, nous comptons investir encore 6 milliards pour la modernisation du Port de Moroni », poursuit-il. Moroni Terminal envisage de renforcer le nombre d’engins de manutention, poursuivre la réfection des terre-pleins et améliorer l’infrastructure de dépotage et dégroupage des conteneurs.

 Le vice-président en charge des transports a montré à son tour que le gouvernement comorien est en discussion avec le groupe Bolloré sur le contrat en question. « Depuis quelques jours, le gouvernement est en contact avec le groupe Bolloré et une décision est attendu d’ici la fin d’année », avance Abdallah Said Sarouma. Ce dernier appelle Moroni Terminal à améliorer davantage ses prestations et dans le respect du contrat. « On nous dit que beaucoup a été fait mais beaucoup reste à faire. Et j’espère qu’avec le nouveau patron de Moroni Terminal, on peut obtenir des nouveaux résultats », poursuit-il. Il appelle en retour les deux parties à s’asseoir et faire le bilan des 5 ans d’activités, pour voir ce qui a été fait et ce qui ne l’est pas. Pour rappel, le port de Moroni a reçu 18 385 conteneurs et 76 422 tonnes de marchandises conventionnelles en 2016, soit une augmentation de 2800 conteneurs.

Mohamed Youssouf/LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*