Mouigni Baraka et Djawad : Un trafic qui passe sous le silence

conteneursLes Wangazidja se mobilisent pour demander au Gouverneur de leur île de se conformer aux différentes lois à la décentralisation, notamment, les LOI N 11- 005/AU portant décentralisation au sein de l’Union des Comores, LOI N 11-006/AU portant Organisation Territoriale de l’Union des Comores, LOI N 11-007 portant organisation du scrutin communal.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Mais dans sa fuite en avant pour un dirigeant sans scrupule qui foule au pied les lois de la République, les citoyens que nous sommes optent pour une stratégie qui consiste à parler le même langage pour qu’il comprenne que les Wangazidja n’accepteront pas le fait accompli et demandent l’application des textes votés par les Députes. Des délégations spéciales qui ne sont pas prévues nulle part, oui pour les élections communales.
Il faut rappeler au passage que le Gouverneur d’une île ne jouit pas d’une immunité pénale. La Constitution est claire. Mouigni Baraka accomplit des actes dans l’exercice de ses fonctions qui méritent qu’il soit traduit devant les juridictions de notre pays.

A titre d’exemple, loirs de l’organisation des assises de Dunkerque, la délégation conduite par Mouigne était composée essentiellement par des personnes introduites pour l’obtention du visa moyennant une somme de 5000 000fc par personne. Tout ce beau monde n’est plus revenu aux Comores Pourquoi Satellite est en mandat dépôt depuis mercredi dernier et pourquoi Mouigne Baraka ?

Mouigni Baraka, douanier de formation continue à exercer et à faire délivrer des marchandises au profit de Nagzi Ngome. Comment ? Ils se mettent en contact avec des commerçants par le biais de DJAWAD et les conteneurs portent comme destinataires NGAZ NGOME et les commerçants viennent à Ngazi NGOME ils paient auprès de DJAWAD. Toutes les autorités sont au courant mais rien n’est fait pour arrêter ces pratiques mafieuses.

Récemment lors de l’audience sur le trafic d’or opère avec la complicité du Directeur Générale de Douanes, Mouigni Baraka gouverneur a versé sa part pour une somme de 10000000 FC.
Face à la situation gravissime, les Wangazidja doivent dorénavant descendre dans la rue pour demander que Mouigni soit traduit devant les juridictions.

MBoina B.C.M

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*