Msaidié est-il ministre chargé pour la candidature de Sambi ?

La Houmed_Msaidie_11èm conférence de presse depuis qu’il est à la tête de ce ministère. Le Ministre de l’Intérieur et porte-parole du Gouvernement, Houmed Msaidié a tenu ce jeudi 1er octobre 2015, un point de presse à Moroni. Il a encore mis l’accent sur le communiqué de l’Union Africaine et les mesures qui seront pris dans les mois qui viennent à l’encontre des politiciens qui veulent selon lui défier le Gouvernement. le porte-parole du Gouvernement n’a pas marché à quatre pattes pour pointer du doigt SEM Ahmed Abdallah Mohamed Sambi et son parti Juwa, leur l’intention de déposer la candidature de leur champion.  »Quand il faut prendre des mesures contre ses gens-là on va les prendre « . Quand il faut suspendre même leur parti on le fera à marteler le ministre de l’Intérieur. Faut-il le rappeler que ce sont les mêmes propos qui font la une de ces 11 conférences de presse depuis son entrée au Gouvernement. En tout cas ses propos sont renforcés par le discours du chef de l’État Dr Ikililou Dhoinine prononcé ce mercredi 30 septembre à la tribune des Nation unies en Marge de 70èm anniversaires de l’ONU. La riposte de l’autre camp ne s’est fait pas tarder. Cette fois-ci, un membre du Gouvernement proche de l’ancien Rais en l’occurrence le vice-président chargé de la santé Dr Fouad Mhadji à monter au créneau. Ce fidèle de Sambi à explicitement démontrer le danger de l’insularité défendu par msaidié. tout en reprochant Msaidié de franchir la ligne rouge pour s’aimer la Zizanie.  »Vous êtes passés par la fenêtre pour arriver au gouvernement, alors que moi je suis élu  » a-t-il fait savoir Dr Fouad Mhadji. Le vice-président en charge de la santé. Dr Fouad Mhadji se dit «consterné» par les propos du ministre, Il n’y a nulle part où il est mentionné dans la constitution qu’un citoyen comorien doit être originaire d’une telle île pour être candidat. D’ailleurs il y a selon lui des comoriens nés à Madagascar, il y a des mohéliens comme lui né à Moroni, alors comment les identifier dans leur insularité? interroge-t-il le vice-président.

Mohamed Abdou Hassani (ORTEGA)

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*