En ce moment

M’saidie : «la levée du couvre-feu dépendra du comportement de la population»

Lors du conseil interministériel hebdomadaire, la coordination nationale de lutte contre la Covid-19 a fait le constat de l’augmentation des cas positifs à la Covid-19 sur le territoire national. A cet effet, elle a exhorté la population au respect des gestes barrières, notamment le port du masque qui reste le seul remède contre cette pandémie

Comme de tradition, le conseil interministériel de la coordination des comités de lutte contre le Coronavirus s’est tenu hier, mardi 2 juin, au Palais de Beït-Salam, sous la présidence du chef de l’Etat, Azali Assoumani. Selon le coordinateur national, plusieurs points ont été passés en revue par les différents comités et sous-comités composant la coordination nationale. Houmedi M’saidie est revenu sur les différents bulletins d’informations publiés régulièrement par le directeur général de la Santé, lesquels permettent à la population de suivre en temps réel l’évolution de la pandémie au niveau national.

Le coordinateur national a mentionné «la négligence» d’une certaine catégorie de la population «qui ignore l’existence de la maladie» sur le sol comorien, et qui s’en passe des mesures de prévention contre la propagation du virus. «Que la population comprenne que cette maladie existe sur le sol comorien et qu’elle accepte à se soumettre aux mesures barrières pour contrecarrer la propagation de ce virus dans le territoire national», déclare-t-il. Le porte-parole du gouvernement a souligné que l’État n’aurait pas prendre des mesures qui touchent tous les secteurs socio-économiques du pays, si le virus n’existait pas dans le pays, ainsi que dans un souci de prévention de la population contre cette maladie mortelle.

«Les Comoriens sont privés de leur vie normale, et c’est suite à des mesures de prévention qui se sont imposées pour prévenir la santé de leurs compatriotes», a-t-il rappelé. Le ministre de l’Economie a ajouté que la reprise de la vie normale dépendra du comportement de la population concernant le respect des mesures de prévention et le niveau de propagation du virus sur l’ensemble du territoire.

Seules les personnes testées négatives peuvent rentrer au pays

«Et à partir de là, les prières collectives et hebdomadaire reprendront, les écoles rouvriront et la vie des Comoriens redeviendra à la normale», a expliqué.
Le porte-parole du gouvernement exhorte ainsi la population au respect strict des mesures barrières, «seul remède contre le Coronavirus». Il évoquera notamment le mesures hygiéniques, la distanciation physique et le port du masque. «Certes le port du masque n’est pas obligatoire, mais à la vitesse dont le virus se propage sur le territoire, chacun de nous doit porter régulièrement le masque», explique-t-il, rappelant qu’il est devenu le seul moyen pour se protéger contre la Covid-19.Le ministre a rappelé également que tout le monde achète son ordonnance, alors chacun doit se procurer des masques. «Cela montre que nous ne devons pas attendre que l’État nous donne des masques, puisque c’est avant tout, la protection de notre santé, ainsi que celle de notre entourage et notre famille», souligne-t-il.

Répondant à une question sur l’arrivée demain jeudi 4 juin de Comoriens bloqués en France, le coordinateur national a souligné que l’État attend la transmission des certificats de dépistage de tous les passagers qui devront prendre le vol d’Ethiopian Airlines à destination de Hahaya. Et ceux qui seront testés positifs resteront en France pour suivre le traitement nécessaire.

Par rapport au couvre-feu décrété par le président de la République, le porte-parole du gouvernement a répondu que la levée de cette mesure dépendra du comportement de la population et du respect des mesures de prévention. «Si le comité scientifique constate une baisse du taux de cas positifs de la maladie, il peut suggérer au président de la République de décréter la levée du couvre-feu», a-t-il précisé.

Ali Abdou / Alwatwan

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*