Msaidié veut la guerre «Il n’y a pas de vainqueur, ni de vaincu»

wpid-fb_img_1462217524682.jpg

ELECTION PARTIELLE/ HOUMED MSAIDIE 
« Il n’y a pas de vainqueur, ni de vaincu »

Alors que la population des 6 localités d’Anjouan appelée aux urnes, le mercredi 11 prochain, Houmedi Msaidié a remémoré ses adversaire que rien n’est joué jusqu’à ce stade. Il a rappelé que c’est ultime bataille pour la désignation du successeur du président Ikililou, la Cour n’a pas donné des résultats contrairement a ceux qui disent le camp adverse qu’ils ont un avancé de plus de 3000 voix.

image

Prêt a se lancer dans la campagne pour l’élection partielle du mercredi 11 Mai prochain, le camp du candidat Mohamed Ali Soilihi par la voie de son vice-président, s’est dit stupéfié des allégations de son adversaire. « Il y a eu beaucoup de tension dans les cœurs mais les résultats proclamés par la Cour n’ont pas confirmé la tendance annoncée par la Ceni. Tout cela montre que dans l’ensemble,  il n’ya pas un gagnant et un perdant », a rappelé Houmed Msaidié.

Lui de rappeler au respect des institutions de notre état. « La Cour n’a pas donné des résultats  pour l’élection de gouverneur d’Anjouan et la présidentielle et se permettre de dire qu’il a un écart de 3000 voix par rapport a un tel candidat cela ne va pas en paire au respect de nos institutions pendant qu’on a tout vue et entendu qu’il n’ya pas eu publication de résultats. Nous on n’avance pas des chiffre car on croit à la loi et à nos institutions et nous sommes confiant qu’au final nous sortiront le gagnant de cette élection. Donc, il faut qu’ils arrêtent de mettre la zizanie et la panique dans le pays », a-t-il lâché.

Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*