Mshawasha vice-Président, un choix symbolique

wpid-screenshot_2015-12-22-06-57-25-1.png

Le candidat aux élections présidentielles de 2016 Hachim Said Hassane a choisi le tout puissant Mshawasha étant son vice-président à Ngazidja.Un choix bien reçu par un bon nombre de citoyens comoriens.

image

Pour Mohamed Kader ancien Directeur de Radio Ngazidja, c’est un bon choix car ça intègre les handicapés dans la vie active du pays, cela démontre que notre socièté commence à accepter les différences. Quant à Abdéremane Ali, professeur il dit je cite « Pas un mauvais choix ».

En effet, Hachim Said Hassane est allé loin pour trouver un vice-président très populaire et qui demeure un model. Mshawasha, handicapé physiquement mais pas mentalement. Il a prouvé à la population qu’un handicapé a des valeurs. Pas forcément qu’il soit mendiant. Il peut construire sa vie tout comme les hommes normaux physiquement que moralement le font. Malgré son handicap, Mshawasha mange à sa faim sans tendre la main à quiconque. Il a appris un métier, la ménuisérie. Il a ouvert son propre atelier. Il gagne sa vie dignement et transmet ses connaissances aux autres. Malgré son handicap, il paye les études de ses enfants et a fait son grand mariage.

Mshawasha, du coté social, il demeure le fondateur et principal fournisseur de l’association comorienne des handicapés (Shiwé). Une association dont son objectif est de valoriser les handicapés comoriens à travers tous les secteurs notamment économique, sportif et culturel. Plusieurs fois, la sélection comorienne des handicapés a honoré notre pays dans des compétitions internationales. Sur le plan culture, l’on se rappelle du fameux album de Shiwé que Mshawasha a joue un très grand rôle pour son succès. Il était chanteur vedette et danseur très extraordinaire. En effet, dans un pays comme les Comores où les personnes handicapées sont marginalisées, considérées comme des personnes de seconde zone, leurs prestations musicales ont permis de casser cette mauvaise signe.

Aujourd’hui, cette candidature est l’aboutissement d’un combat pour l’épanouissement et la valorisation des personnes handicapées dont Mshawasha est toujours à l’avant garde.En un mot Mshawasha est un model et mérite notre accompagnement.

Ahmed Bacar

1 commentaire sur Mshawasha vice-Président, un choix symbolique

  1. le pays à besoins des actes mais pas des paroles alors celui ki a pu s’en sortir dans le sable mouvant serai capable de sortir le pays de se marasme comme l’avait fait le président des USA Franklin Delano Roosevelt qui fut pourtant un président assis. Paralysé, il mit fin à la prohibition, sortit les Etats-Unis de la crise économique et vint au secours de l’Europe pendant la Seconde Guerre mondiale sans jamais se lever alors si vraiment le choix de Mchawacha se relate ainsi pour quoi pas essayer?

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*