Mutsamudu, Anjouan La mairie sanctionne les véhicules mal garés

Amir Mitterrand, le maire de Mutsamudu, déblaie le terrain dans l’espoir de redorer l’image de la capitale anjouanaise. Mercredi matin, une « opération anti-moto mal garée » était lancée par la gendarmerie et la police communale. Plusieurs motos ont été saisies, provoquant quelques échanges houleux parfois entre leurs propriétaires et les forces de l’ordre.

Plusieurs motos ont été embarquées dans le camion de la mairie, mercredi, à Mutsamudu. Une situation qui fait suite à l’opération lancée par la mairie, à travers la gendarmerie et la police communale, sur les motos mal garées dans la capitale.

« C’est une bonne chose mais le maire, c’est un lâche ! Il va arrêter demain. Lorsqu’on a voulu désengorger notre capitale, en interdisant la circulation des transports en commun, il s’est montré impuissant pour maintenir la décision », a déploré un marchand à la place de M’roni.

Aux alentours de 10h00, deux motos appartenant à des agents de la Chambre de commerce de Mutsamudu (Saïd Omar Darouèche et M. Chakir), ont été saisies. « Nous avons garé nos motos sur notre parking privé, et on est entré au travail. Ces hommes se sont permis d’embarquer nos motos ! », s’est emporté un des agents de la CCIA Anjouan. « Nous ne faisons qu’exécuter des ordres. Pour les explications, il faut se rendre à la mairie », aurait rétorqué un policier.

Une scène qu’un citoyen, Ali B, instituteur, a tenté de filmer en cachette avec son téléphone avant qu’un gendarme ne lui confisque son appareil. La situation routière dans la capitale est devenue un vrai calvaire. Outre les véhicules mal garés, l’on est confronté aux garages sauvages qui pullulent dans la ville.

Nabil Jaffar / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*