En ce moment

« Mvukisho Ye Masiwa » célèbre l’Humanité

L’association Mvukisho Ye Masiwa a pris part, du vendredi 13 au soir, samedi 14 au dimanche 15 septembre à la 89e Fête de l Humanité au Parc Départemental de La Courneuve.

Un village monde

Pour trouver le collectif comorien, il fallait déjà marcher beaucoup pour atteindre le Village du monde. Une fois le Village caché débusqué, chercher entre l Avenue Che Guevara et Thomas Sankara la vraie localisation du stand au drapeau de l’une et d etoiles.

Les amis Kanaks

Dans ce dédale aux mille noms de révolutionnaires on y fait de très belles rencontres humaines comme au stand de la Kanaky tenu par Mina, une des responsables. Dans un espace agréable et bien agencé et organisé, on peut y manger entre autres du bougnat, un des plats traditionnels de cet archipel du Pacifique. On y débat forcément de la situation politique et institutionnelle de la Nouvelle-Calédonie.

Au coeur du Tiers-Monde

L Iraq, le Sénégal, les Kurdes, la Bretagne, la Colombie, le Brésil, Cuba, mais aussi le Vietnam, en fait le monde entier était de la Fête. Donc les Comores aussi par le biais de l association Mvukisho Ye Masiwa.

Installé aux côté de la Russie, du Parti communiste réunionnais, Djibouti, face aux stands de la Martinique, de la Syrie, du Soudan et entre autres du Vietnam et derrière la Palestine, le stand comorien a éveillé la curiosité de bon nombre de personne qui s arrêtait pour demander où se trouve ce pays d Afrique sur un globe.

Frères Touaregs et Soudanais

Beaucoup ignoraient même que Mayotte était l une des quatre iles de l archipel des Comores. Nous entendions ainsi souvent « c est bien ça les Comores sont bien à côté de l île de Mayotte ? »

Problematiques Comores

Présenter la situation géographique, historique, politique, environnementale, culturel, économique et sociale des Comores voilà les des objectifs de MYM et ce qui explique notre présence de ce lieu et pourquoi nous avons voulu nous associer à cet événement.

Voyage gastronomique lunaire

Quoi de mieux pour faire découvrir à un etranger son pays que de lui presenter sa gastronomie !

Plats de pilaou, samboussas, beignets natures ou dégustation d un delicieux thé à la cardamone-cotronnelle-gingembre pour faire reveiller nos sens. Faire decouvrir les épices des Îles aux parfums et pouvoir acheter des tenues traditionnelles comoriennes visaient à amener les Comores dans les chaumières françaises.

Isma

Si sur les stands, Jocy, Naima, Diadou, Al’ et Andjouza passent commande et assurent les relations publiques auprès des badauds, àl interieur du chapiteau de Mvukisho, Nouria, Sandra, Amina et Rahada s affairent dans une cuisine improvisée aux senteurs d Asie, d Afrique et d Orient pour finaliser les plats à apporter aux clients.

Les hommes bleus, les Touaregs qui déambulent majestueusement dans les ruelles du festival et qui accrochent les regards des exposants et de la foule ne peuvent s empecher au meme titre que certains Soudanais et Djiboutiens de nous demander d ou nous venions car selon eux nous leur ressemblons.

Ces hommes du désert du Sahara et ces Hommes de Nubie s extasient donc devant le stand comorien et goûtent avec délectation le fameux tchai comorien qui rencontre un succès incroyable.

Reportage et photos : Isma

1 commentaire sur « Mvukisho Ye Masiwa » célèbre l’Humanité

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*