Mwali/Election des gouverneurs : Abdourahmane Ben Cheikh Achiraf pour une reforme de l’administration

Ancien ministre d’Etat chargé des élections, Abdourahamane Ben Cheikh Achiraf est l’un des premiers à Mwali à dévoiler  son intention à conquérir Bonovo. Cet ancien bras droit de Mohamed Ali Said , veut s’attaquer à la faim mais surtout à la reforme de l’administration.

image

A quelques mois seulement  des élections présidentielles et celles des gouverneurs, la liste des prétendants candidats ne cesse de s’allonger. A Mwali, le nombre des ceux qui convoitent Bonovo (siège du gouvernorat) arrive présentement à 10.   Achiraf  est le premier de la liste car sa candidature est connue dans la petite ile depuis bientôt 5 ans. Bien armé, selon lui, pour monter sur le ring.
« Après avoir beaucoup vécu sur des projets de développement et l’expérience que j’ai acquis en tant que ministre de l’intérieur de l’ile puis ministre d’Etat chargé des élections(2010), l’idée m’est venu dans la tête d’apporter ma contribution sur le développement de l’ile  pour aider la population » a-t-il indiqué.

La reforme de l’administration et la lutte contre la faim  furent le cheval de batail de cet enfant de Fomboni. « C’est une candidature qui rassemble les mohéliens de tout bord pour un réel sursaut »promet-il. Dans la capital mohélienne, comme dans plusieurs localités de l’ile, la percé de cet ancien lieutenant de Mohamed Ali Said(gouverneur de l’ile) commence à faire craindre ses adversaires.
Bien qu’opposant au pouvoir insulaire, Achiraf ne fait pas parti du dynamisme  de l’opposition qui avait tenté, mais en vain, de sortir un candidat unique. « Il y a trop de contradiction.  Les gens ont perdu les principes politiques. Certains se réclament de l’opposition pourtant ils sont dans le régime. En suite cette union de l’opposition voulaient désigner un candidat alors que moi j’ai fais ma déclaration il ya plusieurs années » s’explique-t-il avant de poursuivre « je suis un homme de principe, je milite dans une opposition constructive».
Oumodja Haki na Mayendeleyo  ce qui signifie tout simplement union justice et développement c’est la divise  d’ Achiraf Ben Cheikh et que l’on retrouve, il ya déjà  plusieurs mois dans des prospectus et tee-shirt sans la mention candidat aux élections 2016.

« Avec Achiraf, c’est l’ouverture et un regard sur les personnes vulnérables, l’agriculture et la pêche » se rassure Ahmed Abdallah Oili (Hadj Abdallah) un résident du quartier Mouzdalifa (Fomboni) et qui se dit prêt à militer pour cette candidature jusqu’au bout.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*