En ce moment

Mzimba et Omar Ben Ali, unis pour détruire le barreau de Moroni

Encore une fois << maître >> Ibrahim Ali Mzimba essaie de violer les règles qui régissent la profession d’avocat aux Comores. Pour prolonger illégalement son mandat, qui a pris fin depuis le mois d’avril dernier, le président du conseil de l’ordre des avocats inscrits au barreau de Moroni prolonge sa main à la cour d’appel, présidée par le juge qui a libéré le violeur de la fillette de 12 ans de Tsidje en échange de trois milles euro, Omar Ben Ali. Révoqués par les avocats inscrits au barreau de Moroni, Mzimba a demandé à la cour d’appel de lui autoriser à prolonger son mandat.

Demain matin, la cour d’appel devrait se prononcer sur cette autorisation que non seulement est illégale mais aussi marquera une fin de l’indépendance des avocats inscrits au barreau de Moroni. Pour rappel, Mzimba a déjà déclaré à un avocat qu’il les baisera aussi à la cour d’appel

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*