Nakibou Aboubakari ( comorien ), future graine de star

A 19 ans, Nakibou Aboubakari est devenu un titulaire indiscutable de la réserve guingampaise.

Coco Michel, son entraineur ne tarit pas d’éloge sur le jeune joueur. » Il a une très bonne technique qui lui permet d’être capable de joueur sur tous les postes offensifs. Il a également une très bonne réflexion sur le jeu. Actuellement je le fais travailler sur l’aspect défensif en le faisant évoluer au poste de numéro 6. »

Et pourtant tout n’a pas toujours été si facile pour celui qui a débuté à 6 ans au club de Garges-les-Gonesse. Dans le petit club du Val d’Oise, il est repéré par le Paris SG, qui le recruter à l’âge de 10 ans.  » Mais au bout de 5 ans, les dirigeants parisiens m’ont signalé qu’il ne me conservait pas. Ils m’ont dit que je ne rentrais pas dans les exigences: malgré une bonne qualité technique, j’étais trop juste physiquement pour passer dans la catégorie supérieure », précise-t-il. Un échec encore bien présent dans sa mémoire. Mais finalement, avec le recul, le joueur n’a pas de regret. « C’est un mal pour un bien. Quand je vois aujourd’hui l’ampleur prise par le club depuis l’arrivée des Quataris, je me dis que les jeunes formés au club ont très peu de chance de jouer. »

C’est finalement à Guingamp qui repondit lors de la saison 2008-2009. Philippe Le Maire, l’entraineur des U17 nationaux, s’en souvient très bien. » Il a pris part à une opposition, il occupait le poste d’avant-centre. Grâce à une qualité technique au-dessus de la moyenne, il s’est montré très convaincant. »

L’essai transformé, le Francilien s’engage avec Guingamps. Après des débuts difficiles sur les bords du Trieux, il devient un titulaire indiscutable en U17 nationaux l’année suivante. Sa qualité de passe, de dribble et de centre font des merveilles. En 2010-2011, in intègre les U19 nationaux où il se hisse en quarts de finale de la coupe Gambardella (élimination 4-2 face à Monaco). Avec 2 buts et 1 passe décisive en 8e de finale, il est le joueur clé de la qualification face à Vesoul. L’an passé, après avoir effectué sa préparation avec les pros, il joue 23 matchs de CFA 2. Depuis le début de la saison, il est devenu un titulaire incontestable de l’équipe réserve.  » Maintenant, pour franchir un palier et devenir leader, il faut qu’il soit capable de prendre le jeu à son compte et surtout qu’il fasse preuve de plus de constance durant les matchs », estime Coco Michel. Source: Ouest France

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*