Naufrage : 10 personnes disparues en mer au large des côtes anjouanaises

Un Kwassa Kwassa a fait naufrage il y’aurait 10 personnes disparues en mer. 

Le kwassa-kwassa avec 24 personnes à son bord. 13 personnes  sont rescapées, une femme décédée repêchée et 10 ont disparu. Les recherches d’éventuels survivants se poursuivent.

L’embarcation a chaviré dans la nuit de dimanche à lundi 8 mai.

2 commentaires sur Naufrage : 10 personnes disparues en mer au large des côtes anjouanaises

  1. Un énième drame lié à l’insupportable émigration (causée par le désespoir et le manque de perspectives d’avenir qui frappent ces candidats à l’émigration) des comoriens à destination du territoire politico-juridique de l’ancienne puissance coloniale (France) et actuelle impérialiste sur l’île comorienne (île sociologiquement et culturellement, comme anthropologiquement comorienne). Comment arrêter ce drame? Nous n’avons d’excuses, il faut agir. Arrêtons de tout remettre la faute de notre irresponsabilité à la colonisation. Mayotte restée française qu’importe la manière dont la France a fait pour garder Mayotte, aucun enfant de Mayotte ne se noie pour venir vivre dans les îles sœurs de celle-ci. Ce sont nos mères, nos sœurs, nos frères et oncles, au contraire qui bravent aux risques de trouver la mort, les vagues et les requins pour tenter de joindre Mayotte car française. Qu’avons de faire de notre indépendance? La diaspora comorienne en France qui a une part de responsabilité dans ces noyades car par son existence politique et ostentatoire, elle signifie aux comoriens nationaux qu’on peut être indépendant, et plus que jamais français, alors que l’indépendance, c’est au contraire faire pays digne et vivre sa culture dans son territoire dignement et honorablement. Nous, nous demandons l’indépendance mais pour vivre en France avec nos coutumes et nos meurs. Ceux qui sont les freins de notre développement. Ces morts par noyade doivent hanter la conscience de nos soi-leaders et nos intellectuels qui pérorent l’indépendance et la force socio-politique et économique de la diaspora de plats de riz en France. Ces deux avatars sont les stimulants maléfiques de l’émigration massive et mortel des comoriens à Mayotte et en France. Honte à eux.

  2. INA LILAHE ,
    Que les recherches emntrepris donnent des résultats et ramènent tous les corps sur terre pour que
    les familles endeuillés puissent enterer leurs morts selon les rituels .

    La conscience doit enfin être éveiller pour ces passeurs et leurs patrons qui mettent la vie d’ autrui en danger .
    Tout le monde est responsable en particuliers les politiques Comoriens , ils doivent redresser l’union
    et donner enfin un perspective d’ avenir à la population , en commençant par les bases élémentaires .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*