Naufrage de Kwassa-Kwassa: plusieurs personnes sont mortes

wpid-screenshot_2016-02-06-09-55-49-1.png

Encore un naufrage de Kwassa-Kwassa au large de Mayotte !… Plusieurs personnes sont mortes, des hommes, des femmes, des enfants victimes du Visa Balladur, terriblement…Tristement sous les yeux du monde entier.

image

Face à ce drame, je frémis, je tremble. Je sens mon être se déliter, mon âme s’échapper pour laisser place au vide, comme un cri déchirant de mort paralysant ma poitrine. Comme une enclume m’empêchant de respirer. Et des larmes…Des larmes de sang. Lancinantes. Transperçantes…et qui envahissent mon être meurtri devant l’atomisation de vies, l’abomination!

A ces innocentes vies qui rêvaient d’un avenir meilleur dans leur Ile Comorienne de Mayotte, des Morts tragiques les attendaient, des mains meurtrières les ont barré la route et les ont répondus non à leur droit le plus absolu. Je présente mes Condoléances aux familles des victimes d’une France déshumanisée, Coupable de ce Crime Contre l’humanité pour l’emploi de cette arme de destruction massive, d’extermination d’un peuple qu’est le Visa Balladur du 18 janvier 1995.

Une France qui se prétend Puissance mondiale et qui montre ses muscles en chargeant ses armes contre des Comores affaiblies, épuisées, résignées et livrées à elles-mêmes avec des gouvernants inertes.

Mayotte est originellement, culturellement, humainement, légalement et légitimement Comorienne et le restera…cette occupation illégale d’une France en déclin morale, en contradiction avec elle-même, en violation grave des droits Humains et Citoyens, une France en perdition d’humanité en ce rendant Coupable et Complice de ce massacre porte la responsabilité de toutes ces pertes. Je verse mes larmes pour toutes ces vies perdues, martyrisées et assassinées.

Un froid polaire glisse dans mes os, qui grincent et gémissent de douleur devant cette Tragédie chronique, génocidaire, cette horreur. Les corps engloutis dans les eaux du gouffre de la barbarie et de l’atrocité sont meurtris. L’humanité est brisée en permanence par cet envahisseur, déchiquetée par cette France aux mains Couvertes de sang pour plus de 10 milles morts de sa faute et mon cœur bat avec peine, au rythme d’une invocation funèbre.

OUZALI

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*