Ne vous trompez pas sur Azali: il est le disciple de machiavel

Opinion libre: Cernons bien l’homme. AZALI a tracé sa ligne et a fixé son cap vers un objectif clair: s’accrocher durablement au pouvoir et museler l’île de Ndzouani qui pourrait faire obstacle à son rêve.
Selon Machiavel,  » quand on fait le mal, il faut le faire d’un seul coup et de manière suprenante et faire en sorte de supprimer ceux qui t’ont aidé à y parvenir ».
Ramené par SAMBI au pouvoir, il s’en débarrassera d’un coup et sacrifiera son vice Président MOUSTADROINE ABDOU pour en faire l’homme à scandales. Ainsi, on ne verra pas AZALI, mais MOUSTADROINE, l’anjouanais qui fait des misères à SAMBI l’anjouanais. Il déplace la colère du peuple.

Un second coup du machiavélisme est la mise à mort de la Cour Constitutionnelle. La ligne rouge a été franchie par la dictature pour ceux qui comprennent le rôle de cette institution, la plus Haute de l’Etat. AZALI fera marcher le Gouverneur de Ngazidja en opposant parachuté et ce dernier parviendra à duper l’opposition qu’il va réunir à Mrodjou pour dire tout le mal du dictateur AZALI.
AZALI réussira ainsi à écarter la fureur immédiate et légitime du peuple et donne l’impression qu’AZALI est isolé en perdant son frère gouverneur de Ngazidja.
48 Heures plus tard, le gouverneur HASSANE AHAMADI semble n’avoir rien à cirer d’une opposition.

Une troisième illustration du machiavélisme d’AZALI est le choix qu’il a fai de l’île où il allait annoncer la terrible nouvelle qui met fin à la tournante, la date du référendum détruisant l’unité et la paix du pays. Son cynique et grave discours, il le fera à Anjouan sachant que la quasi majorité de la population est prête à mourrir pour défendre le tour de 2021 qui doit revenir à un ressortissant anjouanais.
Mais il laisse planer la diversion en mettant à l’attente la population sur le retour de SAMBI et le mécontentement de ses vice Présidents.
Encore une fois, il veut prendre au piège et le peuple et l’opposition qui vont naivement croire que ce référendum sera un échec puisque tout le monde est contre.

J’appelle le Gouverneur SALAMI à faire de ce référendum un non événement à Anjouan. J’appelle les anjouanais à une désobéissance civique active refusant même le principe d’une quelconque organisation électorale à Anjouan.
Vous êtes avertis Messieurs de l’opposition!
La CENI à 104% est prête à service le monarque et à répondre: « LABEYK ».

BEN ALI.

1 commentaire sur Ne vous trompez pas sur Azali: il est le disciple de machiavel

  1. C’est la seule solution, la désobéissance civique, sinon comme vous l’avez souligner il fait miroiter un échec au référendum pour pousser l’opposition à l’accepter pour enfin laisser la CENI d’attribuer 104°/°.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*