Ngazidja refuse l’unification des fonctions publiques

L’affaire qui oppose Mdjidjengo et Union quant au fichier des agents de Ngazidja n’est pas prête d’être bouclée. En effet, après la lettre demandant aux Commissaires des fonctions publiques des îles d’envoyer le fichier des agents pour une insertion dans un fichier d’ordre national, les commissaires ont tout simplement botté en touche cette demande. Pour Issihaka Mdahoma, commissaire à la fonction publique au niveau de Ngazidja, la lettre du secrétaire général au ministère chargé de la fonction publique au niveau de l’Union n’a pas suivi le processus légal et n’est pas visé par des textes.

« L’article 7 de la constitution de 2001 révisée en 2009 dispose que chaque île administre et gère librement ses propres affaires » peut-on lire sur la lettre faisant office de réponse du commissaire de Hassani Hamadi. Issihaka Mdahoma ajoutera que dans le cas éventuel que le Sg s’appuie sur la nouvelle constitution, « celle-ci dans son article 99 précise que les îles jouissent de la libre administration et de l’autonomie de gestion ».

3 commentaires sur Ngazidja refuse l’unification des fonctions publiques

  1. Vous les unionistes et vous les îliens,prétendez être polititens et donc dirigeants du peuple comorien naïf(et
    faible).
    Vous ne méritez pas ceux-là!
    Vous ne pensez pas à nous ce peuple comorien qui ne connaît rien.
    Vous voulez l’exterminer.
    C’est un peuple qui necessite la survie (leur sueur);et vous l’empêchez.
    Parlons du salaire du mois de juillet 2018.
    Qui a l’argent?Qui doit donner l’ordre de payer ?
    Pourquoi ce retard,en nous voyant mourrir de faim,de maladie,de stress,etc?
    Vous êtes tous des malades mentaux,irresponsables,inhumains,traîtres au peuple comorien,en voulant seulement le faire soufrire,mourrir.
    Vous êtes tous opposants du peuple comorien,des criminels.
    Vous avez déjà fait le coup d’état contre nous le peuple comorien.
    Vous nous privez nos droits absolus de vivre.
    La logique est là: Respectez la paye du mois de juillet comme les mois passés obligaoirement.
    Vous n’avez aucune justification d’interrompre ces salaires de juillet!
    Ne nous prenez pas comme des vrais cons quand même par ce que vous avez… et vous êtes…

  2. Et si t’es vraiment intelligent bo said ahmed , tu dois comprendre que c’est Azali et ses bandits qui cherchent à mettre du désordres là où il n’existe pas , une femme de ménage au gouvernorat de mohéli où anjouan n’a pas besoin d’attendre l’aval de Moroni pour être recrutée , le monde avance par la liberté d’autonomie , mais vous voulez faire reculer comores des années d’arrières , foutez nous la paix avec votre constitution bidon , nulle et non avenue.

  3. Je crois que vous vous cassez la tête pour rien ; Après l’indépendance des Comores il n’avait jamais eu « unification des fonctions publiques » car à Anjouan il n’y a que des fonctionnaires de cette île les autres îles(grande Comores et Mohéli) ne sont jamais acceptés ou intégrés dans les listes des administrations publiques. Par contre en grande Comores une grande partie des fonctionnaires anjouanais nous plonge dans une situation de chaos Arrêtez de faire l’hypocrisie chaque île est autonome, elle doit vivre avec son autonomie. la fonction publique doit être unifiée uniquement au niveau de L’UNION et fonctions relatives à l’union et non dans les îles, sinon ça sera le désordre administratif

Répondre à Said AHMED Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*