En ce moment

Ngazidja se réveille, silence total à Anjouan et à Moheli

Les habitants de la grande Comores se sont réveillés ce matin avec des routes barrées, des arbres abattus. Les gens qui souhaitent se rendre à Moroni, capitale des Comores, était obligés d’attendre des heures pour que certaines personnes débarrassent les arbres abattus sur les routes. Cette action intervient après quelques annonces de manifestations notamment des tags et des hurlements faites les deux derniers mois à Ngazidja.

Mais pourquoi c’est seulement à la grande Comore où les gens qui subissent l’oppression bougent ? La réponse nous échappe. Mais ce que l’on constate, les anjouanais et les moheliens ne bougent pas leurs petits doigts. Anjouan n’a-t-elle pas été conquise par le chef de l’État Azali Assoumani ?

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*