Noire, Mutsamudu est noire

Opinion libre: Mutsamudu vient de vivre la journée la plus noire de son histoire. Au delà du folkore nauséabond, c’est toute une capitale qui se prostitue dans la bassesse la plus totale en cette journée supossée être le jour de l’Aid El Kabir.
Oustadh KOUSSOY, dans sa haine soutenue contre SAMBI ouvre le bal des indignes.
Du haut de la tribune, on distingue des visages impassibles partatagés entre l’envie de réprimer la honte et la volonté de resister aux mensonges; des individus convaincus qu’ils sont dans le camp du mal mais qu’ils se mentent à eux même.

L’affaire SAMBI vient de dévoiler au grand jour une triste réalité: Ndzouani a cessé de vivre; des pauvres types ont réussi à asphyxier une longue histoire d’intégrité.
LOPA, le guerrier, Anjouan, le berceau de la résistance et des grands combats (indépendance, lutte contre les injustices), toute la grandeur historique d’Anjouan est anéantie par et dans Mutsamudu.
Les citoyens restent insensibles aux injustices, corrompus et achetés, incapables de discernment.

Quelle détestable image nous renvoit la vitrine d’Anjouan en couvrant d’éloges l’homme qui a décider d’humilier l’ancien Président originaire d’Anjouan, le plus populaire des Comores, la raison d’être du traitre AZALI au pouvoir?
« je suis comorien, mais avant tout anjouanais, de la prestigieuse ville de Mutsamudu et de prime abors du quartier de Hamoubou » disait avec fierté l’ancien Président.
Face à l’arbitraire, à la machine enclanché par AZALI et AHMED JAFFAR pour le broyer, SAMBI se retrouve seul, abandonné par tous au fond d’une cellule par une serie de manipulations.
AZALI a compris ce qu’il reste d’Anjouan; il en profite au maximum.

Nous autres restons confiants et tirons les leçons des conséquences de l’impunité.
Sauver ce pays consisterait à juger avec fermeté tous ceux qui se sont rendus coupables et complices dans les vols, détournements, crimes d’Etat, association de malfaiteurs, atteinte à l’intégrité du territoire…
Les anjouanais embrasse le tortionnaire Djanfar Salim Allaoui, et KIKI ou ANISSI s’attendent aux mêmes privilèges après la terrible chute d’AZALI qui ne saurait tarder. Amine!

BEN ALI.

3 commentaires sur Noire, Mutsamudu est noire

  1. Vous appellez celà « noir de monde », certes les gens que l’on voit sur les images sont noirs mais allez dire que c’est archie comble c’est un mensonge.

  2. c’est un combat national et une crise qui ni’épargne personne à part ceux et celles qui adhèrent à cette mascarade Azalite mais il faut que nous autres, apoortions chacun notre contribution pour que,ensemble, sortions le pays dans cette impasse

  3. Merci quand même,Ben Ali,pour cet article!
    il faut dénoncer les personnes qui ignorent la notion de justice,qui sont hypocrites,qui aiment appliquer l’injustice pour leurs intérêts personnels,qui ont peur de la vérité,qui ne veulent que détruire(tuer)le peuple comorien et donc le voir souffrir.
    En effet tout est clair:jusqu’à maintenant,il n’ya pas raison de condamner son excellence l’ex-président Ahmed Abdallah Sambi.
    Allah le tout puissant voit tout;il est notre sauveur:l’impropre a-t-il pouvoir d’être juge pour juger?C’est Allah seul qui a la réponse,in cha Allah.

Répondre à Nourza Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*