Non, Fahmi ne fera pas partie du prochain gouvernement Azali

Je me souviens d’un homme qui s’appelle Daoud Halifa qui nous a fait un post hier intitulé « épidémie Azali ». Ben! Oui! Il avait raison quand il nous parlait de cette espèce d’ineptie dont est atteinte la population comorienne ces derniers temps, et qui les oblige à raconter et à répéter bêtement les slogans du régime jusqu’à oublier ses propres soucis quotidiens.
Mais, je croyais pas que mon cher ami Daoud avait tellement vu juste au point d’être lui-même victime de sa propre découverte. Il s’est tellement laissé envoûter par cet air puant jusqu’à se réveiller ce matin avec des hallucinations et une imagination débordante.

Il prétend que Fahmi Said Ibrahim prépare son retour au gouvernement au mois de janvier prochain, une précision qui nous en dit long sur le degré de contamination de Daoud par « l’épidémie Azali ».

Ceux qui connaissent Fahmi Saïd Ibrahim savent très bien que l’homme politique qu’il est a toujours eu comme crédo  » la droiture « ,  » la force de conviction » et « la fidélité aux engagements pris ». Tourner le dos à ses compagnons de combat et les trahir comme le dont la plupart de nos hommes politiques aujourd’hui ne font parti ni de sa culture politique, ni de son environnement professionnel. Il n’a pas bâti son image et sa réputation sur la trahison des siens et de la parole donnée.
Il est resté un an au gouvernement d’Azali parce que le parti JUWA le voulait. Il a quitté ce gouvernement, accompagné de ses amis de JUWA. Et il reste et restera fidèle et loyal vis-à-vis de son parti.

Ben, oui!C’est vrai! Azali est plus fort.

Me Abdoulbastoi Moudjahidi

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*